Vexé par les critiques sur le PSG, le Qatar s'agace

Vexé par les critiques sur le PSG, le Qatar s'agace©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le jeudi 02 mai 2019 à 10h20

Le Parisien rapporte que les dirigeants qatariens vivent de plus en plus mal les critiques dont fait l'objet le PSG après ses échecs récents, sans pour autant envisager un désengagement pour le moment.

En accumulant les désillusions, notamment sur la scène européenne, le PSG fait inévitablement l'objet de railleries de toute part au regard des montants investis pour parvenir à ses objectifs. Des commentaires et critiques qui ne sont pas du tout appréciées du côté du Qatar où l'image que renvoie le club de la Capitale est presque plus importante que les résultats eux-mêmes rapporte Le Parisien. Si les moqueries touchent en premier lieu les acteurs directs (joueurs, entraîneur, dirigeants), l'émirat se sent indirectement visé et ne l'apprécie guère. Les dirigeants qataris se sentent également vexés par le manque de soutien et de considération des acteurs du foot français. Ils estiment par exemple que sans l'apport de stars comme Neymar ou Kylian Mbappé, l'augmentation des droits TV sur la période 2020 et 2024 n'aurait pas été possible. Les sorties de Jean-Michel Aulas qui ne manque jamais l'occasion de glisser une petite pique au PSG seraient particulièrement mal vécues dans le Golfe.

Le désengagement n'est pas encore à l'ordre du jour

Sur un plan financier, Le Parisien avance que le PSG a dû payer la somme d'un milliard d'euros d'impôts à l'Etat français depuis son arrivée en 2011. Si les Qatariens ne contestent pas cette somme, ils estiment qu'elle devrait être prise en compte par l'UEFA au moment de faire les comptes pour le fair-play financier. Si des projets à moyen terme, comme le nouveau centre d'entraînement qui verra le jour à Poissy en 2021 ou l'extension du Parc des Princes pour 2024, excluent pour le moment l'hypothèse d'un désengagement, l'idée d'une baisse des investissements n'est pas à exclure. D'autant que les Qataris commencent à prospecter ailleurs en Europe. Récemment, certaines rumeurs ont fait état d'un intérêt de QSI pour la Roma, tandis que l'achat d'un club de deuxième division anglaise est également avancé par le quotidien français.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.