PSG / Tuchel : " Je ne suis pas politicien "

PSG / Tuchel : " Je ne suis pas politicien "©Media365

Rédaction , publié le lundi 03 février 2020 à 15h00

A la veille du déplacement du PSG à Nantes mardi, Thomas Tuchel a notamment évoqué la sortie très commentée de Kylian Mbappé contre Montpellier samedi, et la fête d'anniversaire organisée par Neymar le lendemain.



Thomas Tuchel, votre équipe enchaîne les victoires en ce moment. Craignez-vous un éventuel excès de confiance ?

J'espère nous ne tomberons pas dans ces travers ! Je sens que mes joueurs sont impliqués, très concentrés. Ils ont su se montrer performants en Coupe de France et en Coupe de la Ligue, sur des terrains parfois très délicats. Nous nous attendons à affronter une équipe de Nantes à son meilleur niveau. Nous sommes préparés pour cela, et nous respectons tous nos adversaires.

Après le match contre Montpellier, vous avez déclaré que vous étiez « triste ». Pourquoi, au juste ?

J'étais triste parce que ce match, gagné avec une mentalité exemplaire, est passé au second plan. A mon sens, il n'était pas nécessaire de parler autant de ce qu'il s'est passé avec Kylian, ce n'était pas personnel. Le joueur n'avait pas envie de sortir, mais l'entraîneur avait ses raisons. Le problème, c'est qu'il y a des caméras, des journalistes, des spectateurs, et donc tout le monde a vu ce qu'il s'est passé. Nous avons donné l'occasion de parler d'autre chose.

Tuchel : « Il n'y a pas de crise »

Vous êtes-vous expliqué avec Kylian Mbappé dimanche ?

Oui. J'ai aussi parlé avec Leonardo, puis avec le reste du groupe. Mais ce qui a été dit restera dans le vestiaire.

Au fond, est-ce plus facile de faire sortir Kylian Mbappé plutôt que Neymar ?

Arrêtez de penser qu'il y a de la politique derrière mes choix. Je ne suis pas politicien ! Et heureusement car, sinon, je risquerais de perdre la tête. Je fais des choix sportifs, pas politiques. Certains joueurs sont frustrés de commencer sur le banc ou de sortir en cours de match, mais c'est comme ça. Le match était plié, j'ai décidé d'en profiter pour faire souffler Kylian. Si mes choix ne sont que sportifs, les joueurs sont en mesure de l'accepter.

La fête d'anniversaire de Neymar, qui s'est déroulée à 48h du déplacement à Nantes, va-t-elle influer sur votre composition d'équipe ?

Je ne peux pas prendre en compte cette fête pour réfléchir à ma compo. Si tel était le cas, il faudrait que je sache qui était là, à quelle heure untel et untel se sont couchés... Ce n'est pas possible. Est-ce que c'est la meilleure manière de préparer un match ? Non. Est-ce la pire chose qui pourrait nous arriver ? Non plus. C'est juste dommage, car ça permet à certains de parler mal de nous.



Une crise s'est-elle installée entre vous et les deux stars que sont Mbappé et Neymar ?

Non, il n'y a pas de crise. Je ne suis même pas énervé personnellement. Nous avons besoin de ces deux joueurs décisifs pour gagner des matchs. Il y a des moments où nous ne sommes pas d'accord, c'est absolument normal. Mais nous devons être clairs, calmes. J'ai décidé de ne pas aller à cette fête d'anniversaire, c'était mon choix en tant qu'entraîneur. C'était la meilleure chose à faire à mon sens.

Pensez-vous déjà au match face à Lyon, prévu le dimanche suivant (21h00) ?

Pas du tout, car nous aurons quatre jours de récupération pour préparer la réception de Lyon. Nous y penserons plus tard.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.