PSG : Tuchel en veut à Kouassi

PSG : Tuchel en veut à Kouassi©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 26 juin 2020 à 15h05

Interrogé sur les joueurs qui ne finiront pas la saison avec le PSG et notamment sur Tanguy Kouassi, Thomas Tuchel a reconnu qu'il ne comprenait pas le départ du jeune défenseur.

Le PSG est reparti au travail cette semaine avec la reprise progressive des entrainements. S'ils sont dispensés de la Ligue 1 suite à l'arrêt de la compétition décrétée par la LFP, les Franciliens ont encore trois compétitions à disputer et à essayer de remporter (les deux coupes nationales et la Ligue des Champions). Un sacré challenge, surtout au regard de la longue coupure qu'ils sont subie. Toutefois, et en dépit de toutes les contraintes qui existent, cela ne leur fait peur. Au contraire, ils sont ultra-motivés, à commencer par leur entraineur Thomas Tuchel.

Il refuse de penser déjà à la Ligue des Champions

Le coach allemand s'est présenté pour une conférence de presse virtuelle ce vendredi au centre Ooredoo. Il en a profité pour évoquer l'état d'esprit qui l'anime, lui et ses hommes aussi, en ce moment. « On a six semaines avant la C1. Aujourd'hui, nous ne sommes pas capables de jouer un match de C1, mais ce n'est pas nécessaire maintenant, a-t-il commencé par relever. Pour moi, le plus important est d'arriver dans un bon état physique et avec un bon état d'esprit pour les deux finales de Coupes. C'est notre but principal. Après la seconde finale, on aura encore deux semaines pour préparer la Ligue des champions. On ne doit pas perdre la tête avec la C1. On doit trouver des solutions et s'adapter car on ne s'est pas entrainés pendant plusieurs mois. C'est notre job de trouver des solutions. »

Tuchel subit mais respecte la décision de la LFP

Le technicien allemand promet que son équipe fera tout pour être performante lors de la reprise. Mais, cela ne l'empêche pas d'avoir quelques regrets. Comme celui de ne pas pouvoir se préparer avec des matches à enjeux. « Arrêter la Ligue 1 est un handicap pour l'Europe oui, mais je n'ai jamais été en colère. C'était une situation bizarre, une situation inconnue. La LFP a voulu arrêter. Nous ne sommes pas au-dessus de cette instance. Le plus important est que tout le monde soit en bonne santé. Je ne veux pas juger cette décision c'était une décision pour la santé des Français. On doit l'accepter. »


Il ne comprend pas les départs des joueurs en fin de contrat

L'autre handicap dont devrait pâtir Paris, c'est de ne pas pouvoir compter sur l'ensemble de son effectif 2019/2020 à l'occasion des matches restants. Les Thomas Meunier, Edinson Cavani et Tanguy Kouassi ne sont pas là pour aider l'équipe. Tuchel l'accepte, mais admet qu'il s'agit d'un vrai problème. « On manque de qualité, c'est sûr. Ça sera plus difficile clairement, mais ce n'est pas impossible. On est capable de gagner la compétition comme les sept autres équipes (...) Est-ce que je peux comprendre de finir une compétition sans des joueurs qui ont commencé ? Non, je ne peux pas. Est-ce que je peux comprendre les joueurs ? Non. C'est triste, bizarre, difficile à comprendre. Un mélange de plusieurs choses ».

Tuchel remonté contre Kouassi

Tuchel se dit donc dépassé et il y a un joueur qui provoque ce sentiment chez lui plus que n'importe qui, à savoir Kouassi. « Ce n'est pas un secret que j'aime beaucoup ce gars. Il a joué pour nous contre Dortmund dans ce qui est peut-être le match le plus important, le plus serré et le plus tendu ! Sans contrat et à 17 ans ! J'ai eu beaucoup de confiance en lui et il l'a mérité parce qu'il avait un grand futur dans ce club, ici, à mon avis, et il le sait car je lui ai dit personnellement (...) Ce n'était pas le moment de quitter le club parce qu'on avait confiance, il a eu des minutes, c'était possible de jouer au milieu comme un 6 ou en défense centrale. Il était vraiment un joueur clé à 17 ou 18 ans. Oui, je ne peux pas comprendre. Je suis triste mais c'est comme ça. C'est difficile de comprendre vu sa situation. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.