PSG : Tonali et Allan toujours dans le viseur

PSG : Tonali et Allan toujours dans le viseur©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 01 décembre 2019 à 10h00

Le Paris-SG veut se renforcer avec un milieu de terrain cet hiver selon Le Parisien. Sandro Tonali et Allan sont toujours dans les plans.

A Paris, Thomas Tuchel semble bien plus obsédé par son milieu de terrain que par ses quatre fantastiques. Samedi encore, à la veille d'affronter Monaco dans le cadre de la 15eme journée de Ligue 1, l'entraîneur du PSG a rappelé à quel point il tenait à « l'équilibre » de son équipe, précisant qu'il ne sacrifierait pas son entrejeu à trois hommes pour aligner les stars Neymar, Mbappé, Icardi et Di Maria, ensemble. Les pistes étudiées par le champion de France en vue du Mercato hivernal démontrent aussi que le club de la Capitale a bien cerné le discours du coach allemand.

L'un pour griller les cadors italiens

D'après les informations du Parisien, le PSG pourrait en effet s'activer, dès cet hiver, pour tenter de concrétiser ses vieux intérêts pour deux joueurs de Serie A. Sandro Tonali et Allan, deux milieux que Paris envisage de recruter depuis plusieurs mois maintenant, seraient plus que jamais dans le viseur du directeur sportif brésilien. Leurs profils sont bien différents, leurs situations aussi. Jeune joueur de Brescia, Tonali devrait coûter 30 millions d'euros, tout au plus, et l'entité parisienne tenterait ainsi de griller la politesse à tous les autres cadors de Serie A, dont la Juventus. Un peu comme elle l'avait fait en arrachant Marco Verratti à Pescara, en 2012.


L'autre pour profiter de la mutinerie

Pour Allan, la conjoncture est idéale. Alors que le Napoli réclamait 100 millions d'euros aux dirigeants parisiens pour céder l'international brésilien en janvier dernier, il devrait désormais le lâcher beaucoup plus facilement. Le milieu de terrain relayeur, au profil plus travailleur que Tonali, aurait été l'un des leaders de la mutinerie des joueurs, après le match ayant opposé le club italien à Salzbourg, en Ligue des Champions. D'après La Gazzetta dello Sport, celui-ci aurait même insulté Edo De Laurentiis, fils du président. Sanctionné financièrement, Allan pourrait rapidement quitter le navire même si, selon la presse italienne, un départ était plutôt envisagé pour l'été prochain.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.