PSG : Thiago Silva défendu par sa femme

PSG : Thiago Silva défendu par sa femme©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 16 octobre 2019 à 23h23

Dans un long entretien accordé au Parisien mercredi, la femme de Thiago Silva, Isabelle, prend la défense de son mari sur des points ayant marqué la carrière du défenseur central brésilien du PSG.



Il est rare que les compagnes de joueurs s'expriment dans la presse. Isabelle Silva a fait une exception dans les colonnes du Parisien ce mercredi. Si elle évoque en partie sa vie de couple et son histoire commune avec Thiago Silva, la femme du défenseur du PSG a aussi donné un nouvel éclairage sur le parcours sportif de son mari. A commencer par sa réputation de joueur fragile mentalement, notamment à cause de ses larmes avant la séance de tirs au but contre le Chili avec le Brésil lors du 8eme de finale de la Coupe du Monde 2014. « On oublie la pression énorme qu'ils avaient sur les épaules en 2014, qu'au Brésil, c'est impensable de jouer une Coupe du monde à domicile et ne pas la gagner. Comme il était capitaine, Thiago a concentré toutes les critiques. L'élimination, je sais que c'est son métier de la gérer. Pas les critiques dont il a fait l'objet à cause de ses larmes. Je lui ai dit qu'il avait le droit d'être ému... Quand (Lionel) Messi pleure sur le terrain, comme c'est arrivé, personne ne dit rien. Quand certains passent à côté de leur match, comme c'est arrivé, personne ne dit rien. Mais Thiago, lui, en prend plein la figure. »

« La 'remontada' ? Le coach a tout changé, alors qu'il ne fallait pas »

Comme après la remontada subie contre le FC Barcelone en mars 2017, en 8eme de finale de la Ligue des Champions (6-1). Un moment très douloureux pour Thiago Silva : « Quand on est rentré, il a fallu annoncer aux enfants qu'on avait perdus ce match où tout le monde nous voyait qualifiés. C'est simple, ils ne m'ont pas cru. Ils sont allés voir Thiago dans la chambre et lui ont demandé si c'était de sa faute. Ça a remué le couteau dans la plaie et lui a tiré les larmes. » Là encore, l'international brésilien a été accusé de ne pas avoir joué pleinement son rôle de capitaine. Mais le mal était fait même avant le match selon elle. « Dans sa tête, il est déjà un peu coach. Il a cherché à comprendre ce qui s'était passé, pourquoi ils avaient joué comme ça. Plusieurs joueurs ont dit qu'ils avaient perdu quand ils sont entrés sur le terrain. Le coach a tout changé, alors qu'il ne fallait pas. Certains ont même dit qu'ils savaient au moment de la causerie qu'ils allaient perdre. »

« Emery ? L'histoire s'est bien terminée puisqu'il est parti »

A l'époque, Unai Emery était sur le banc du PSG. Le même Unai Emery qui avait fait le choix de se priver de Thiago Silva pour le 8eme de finale aller sur la pelouse du Real Madrid la saison suivante (3-1). Ce qui avait provoqué la colère d'Isabelle sur Instagram. « Ce jour-là, je n'ai pas pu m'empêcher de poster un message sur les réseaux sociaux en demandant où était la tactique d'Unai. Le plus drôle, c'est que la femme d'Angel Di Maria y est, elle aussi, allée de son tweet. Pourtant, il n'y avait rien de prémédité. D'ordinaire quand je fais un commentaire de ce type, Thiago me demande d'arrêter ou de l'effacer. Mais cette fois-ci, il ne m'a fait aucune remarque. Moi, j'aime beaucoup parler, mais mon entourage ne me laisse pas le faire (rires). Là, l'histoire s'est bien terminée (elle se met à chuchoter) puisqu'il est parti (rires). » Rancunière, Isabelle Silva.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.