PSG : Pression maximale sur Areola

PSG : Pression maximale sur Areola©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le dimanche 11 août 2019 à 09h29

Alphonse Areola n'est plus certain d'être le gardien titulaire du PSG cette saison d'après les déclarations de Thomas Tuchel qui a relancé le débat, samedi. Le club parisien lorgnerait Gianluigi Donnarumma (Milan) et Keylor Navas (Real Madrid).

Le départ de Kevin Trapp vers l'Eintracht Francfort devait enfin être la pièce manquante du puzzle pour faire d'Alphonse Areola le gardien à part entière du PSG. Sans Gianluigi Buffon et le gardien allemand, le champion du monde avait enfin la voie libre et la confiance de tout un club, chose rare depuis son retour de prêt de Villarreal en 2016. Oui mais voilà au PSG, rien n'est comme ailleurs. Présent en conférence de veille de match samedi, Thomas Tuchel est venu jeter un froid dans l'esprit de son portier. « Il doit mériter, il a une grande occasion de se montrer, a souligné l'entraîneur. C'est mon avis : à Alphonse de montrer qu'il est capable de s'améliorer et de prendre des responsabilités. C'est absolument nécessaire et important pour nous. » Une façon de mettre la pression mais aussi de relancer un chantier permanent dans les buts parisiens.

Navas pour favoriser Neymar ?

Aujourd'hui, la question est de savoir si Leonardo et les champions de France ont en tête de mettre un nouveau concurrent dans les pattes d'Areola ou de lui accorder enfin une confiance totale avec un remplaçant moins encombrant ? A l'heure actuelle, c'est la première solution qui a les faveurs des dirigeants parisiens. Le directeur sportif brésilien multiplie les pistes et les noms de Gianluigi Donnarumma (Milan AC) ou encore Anthony Lopes (Lyon) ont été avancés. Seulement, d'après L'Equipe, l'actualité Mercato du PSG se tourne encore vers le Real Madrid. Alors que les Merengue sont entrés dans la course au transfert de Neymar, le club de la Capitale pourrait bien en profiter. Si le profil de Thibaut Courtois semble plaire dans les hautes instances parisiennes, on voit mal le Belge plier bagage, un an seulement après son arrivée à Madrid. C'est plutôt Keylor Navas qui semble représenter le parfait compromis.

L'affront de trop pour Areola ?

Habitué aux joutes européennes, le Costaricien (32 ans) a été l'un des grands partisans du triplé en Ligue des Champions. Il ne représente certes pas l'avenir mais avec encore un an de contrat, le PSG n'aura pas besoin de faire de folie surtout si le gardien est inclus dans un possible échange avec Neymar. De l'expérience à moindre coût, Tuchel ne dirait pas non dans sa quête d'une victoire finale en Ligue des Champions. Reste à éclaircir alors le cas d'Areola. Le titi parisien pourrait devenir le dindon de la farce avec une nouvelle alternance dans les buts voire un statut de n°2. Propulsé dans la hiérarchie des Bleus, le gardien de 26 ans ne peut plus se permettre ce genre de montagnes russes s'il veut devenir le véritable successeur d'Hugo Lloris. Ayant prolongé l'hiver dernier, il ne se doutait sûrement pas que son statut serait de nouveau remis en question. Avec le départ de Trapp, on pensait la question du gardien parisien réglée, ce n'est finalement que le début d'un nouveau jeu de dominos dont Areola pourrait être le grand perdant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.