PSG : Leonardo ne pense pas à remplacer Tuchel

PSG : Leonardo ne pense pas à remplacer Tuchel©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, publié le mardi 10 novembre 2020 à 13h42

À l'occasion d'une séance de questions-réponses avec les fans du Paris Saint-Germain, Leonardo, le directeur sportif, a évoqué l'ensemble des sujets qui font l'actualité du club. Mercato, Tuchel, Neymar, Mbappé et le calendrier, le Brésilien a tout balayé, assurant maintenir sa confiance en son entraîneur.


C'est assez rare pour être souligné, d'autant plus dans un club comme le Paris Saint-Germain. Ce mardi, alors que le club s'est quelque peu vidé de ses internationaux partis en sélection, Leonardo, le directeur sportif, s'est entretenu en direct sur les réseaux sociaux avec les fans du club afin d'aborder tous les sujets d'actualité de la formation parisienne. Entre ses relations avec l'entraîneur Thomas Tuchel, les prolongations de contrats de ses stars, le calendrier, rien n'a été épargné au Brésilien.

« Tuchel ? On n'a jamais pensé à le remplacer »

Ce n'est un secret pour personne, les relations entre l'entraîneur allemand Thomas Tuchel et Leonardo ne sont pas fraternelles. En plus des résultats décevants en Ligue des champions, les récentes sorties du coach à propos du mercato ou de sa fin de contrat ont troublé l'apparente tranquillité du club. Surtout, elles ont mis en lumière les nombreuses dissensions à tous les étages du PSG. Tuchel se sait en période de sursis mais le Brésilien a joué la carte de l'apaisement alors que beaucoup de personnes planchaient pour un remplacement du coach d'ici à la fin de saison. « Il y a des discussions internes sur différentes thématiques entre un coach et un directeur sportif sur la façon de jouer, reconnaît Leonardo à ce propos. Il arrive qu'on ne soit pas d'accord. Mais la vérité, c'est qu'on n'a jamais pensé à le remplacer. On n'a jamais appelé un entraîneur (...). Le club doit apporter son soutien à son entraîneur. Mais aussi dire ce qu'il pense. Avec Tuchel, on a eu une discussion et on a dit qu'on n'avait pas aimé sa sortie médiatique sur le mercato. On a parlé et maintenant la discussion est claire pour tout le monde. »

« On pense à prolonger Di Maria, Neymar, Mbappé, Bernat...»

La question des prolongations est un véritable serpent de mer au sein du club. Elle nécessite beaucoup de préparation en amont pour visualiser la faisabilité de la chose. Le contexte sanitaire actuel et les nombreuses pertes accusées par le PSG, ne permettent pas au club de rajouter plusieurs zéros au montant des paies, ce qui réduit considérablement la marge de manœuvre de l'état-major parisien. En ligne de mire bien évidemment, Neymar et Kylian Mbappé dont les contrats arrivent à échéance en juin 2022. « On a commencé à discuter pour les prolongations, avoue le directeur sportif. Mais il existe des pertes financières au club, c'est une réalité. On pense à prolonger Di Maria, Neymar, Mbappé, Bernat... Draxler est en fin de contrat aussi. Quelques jeunes également. On a déjà démarré un peu les discussions et je pense qu'on va les intensifier dans les prochaines semaines. »

« Le calendrier ? Put***, comment tu fais ? »

Les blessures font partie intégrante de la vie d'un club. Mais en ce qui concerne le PSG, une hausse inquiétante est en vigueur notamment sur l'aspect musculaire. Si l'enchaînement des matchs est bien sûr un élément à prendre en considération, la préparation des Parisiens est également pointée du doigt. « Le calendrier ? Put***, comment tu fais ?, a regretté Leonardo. On va essayer de vivre avec mais c'est incroyable. C'était à la Fifa de dire on arrête avec la Nations League... (...) Concernant les blessures, oui, tous les clubs sont concernés, comme Ansu Fati à Barcelone ou Kimmich au Bayern. Cela touche aussi des joueurs jeunes. La France a subi encore plus la situation : On a vécu 4 mois sans compétition. Ça n'arrive jamais. Après on a repris dans des conditions compliquées. Des finales, le Final 8 et tout de suite on a repris la Ligue 1 et en même temps, il y a des sélections. On voit que les joueurs qui sont arrivés, qui ont fait d'autres préparations (Danilo, Rafinha, Kean) ne sont pas blessés... »

« On nous a assuré qu'on ne prendrait pas de risque avec la santé des joueurs »

Sujet de discorde depuis plusieurs semaines, la mise à disposition de certains éléments pour leur sélection a encore mis en lumière les relations difficiles entre les clubs et les fédérations. Aptes, diminués ou blessés, les joueurs sont de plus en plus surveillés lors des fenêtres internationales et sont au milieu d'une bataille féroce entre les deux entités. Leonardo évoque son point de vue : « Une convocation, si elle est officielle, le club ne peut rien dire, même si le joueur est blessé. Il y a eu des moments de choc et des moments où on cherche avoir quelque chose de logique, de bon sens. Avec le Brésil et la France, c'était clair : ils sont blessés, ils ont un planning, du temps à respecter. Et ils suivent un programme comme s'ils étaient là. Il ne vont pas jouer le premier match des équipes nationales, peut-être le deuxième. C'est la seule chose qu'on pouvait faire. Les fédérations nous ont assuré qu'elles ne prendraient pas de risque avec la santé de notre joueur (Kylian Mbappé). »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.