PSG : La dernière chance pour Jesé ?

PSG : La dernière chance pour Jesé ?©Media365
A lire aussi

Clément Pédron : publié le jeudi 10 septembre 2020 à 15h37

Dans le groupe du PSG pour affronter Lens (ce jeudi à 21 h) en match en retard de la 2ème journée de Ligue 1, l'attaquant espagnol Jesé bénéficie des nombreux forfaits en raison de cas positifs au Covid-19 pour postuler à une place sur la pelouse du Stade Bollaert. Un match qui résonne comme celui de la dernière chance, si jamais il en reste vraiment une.


Ironie du sort, le nom de Jesé Rodriguez est apparu ces dernières heures avec ceux des jeunes joueurs du Paris Saint-Germain. Les Xavi Simons (2003), Kays Ruiz-Atil (2002), Arnaud Kalimuendo (2002) ou encore Timothée Pembélé (2002) figurent également dans le groupe parisien en compagnie de l'Espagnol pour la rencontre en retard de la 2eme journée de Ligue 1 contre Lens ce jeudi soir au Stade Bollaert (21 h). Si cela peut prêter à sourire, c'est en revanche révélateur de la considération portée à l'égard de l'ancien Madrilène. Quand on vous appelle en compagnie d'aussi jeunes joueurs pour faire le nombre et même pour potentiellement jouer quelques minutes, c'est qu'il faut se poser de sérieuses questions. Jesé s'en ai déjà posé beaucoup. A l'occasion d'un documentaire de Marca, l'attaquant s'est laissé aller à quelques confidences. « Je travaille comme un animal, je veux être sur un terrain de football, c'est l'endroit où je dois être, martèle le joueur à son père au téléphone sur les images. Le PSG sait que j'ai travaillé pour revenir en forme, que j'ai été professionnel mais ils ne m'ont pas laissé ma chance. Maintenant, j'ai un contrat avec le Paris, je suis à sa disposition. » On oublie presque que Jesé, acheté 25 millions d'euros à l'été 2016 au Real Madrid, n'a que 27 ans. Mais à son âge, celui qui est aussi chanteur confirmé de reggaeton aurait peut-être gagné plus d'argent en effectuant une tournée musicale dans les pays qu'il a visités plutôt que sur le terrain.

Une longue traversée du désert

Six mois à peine après son arrivée au PSG (9 matchs, 1 but), l'Espagnol est renvoyé chez lui, à Las Palmas dont il est originaire. Bilan : 3 buts et 1 passe décisive en 16 matchs. Au bout de la saison 2016-2017, retour dans la capitale française avant un nouveau prêt cette fois-ci d'un an à Stoke City en Angleterre. L'aventure ne se déroule pas non plus idéalement pour Jesé (13 matchs, 1 but et 1 passe décisive), lui qui fréquente même la formation des U23. A l'été 2018, le Paris Saint-Germain parvient à se délester de quelques gros salaires (Pastore, Berchiche, Lo Celso, Trapp) mais un seul reste à quai : Jesé. Le FC Nantes fût un temps en capacité de l'accueillir mais son arrivée était conditionnée au départ de Diego Carlos au Zénith Saint-Pétersbourg. Le deal a finalement capoté et toutes les parties en sont sorties perdantes. L'Espagnol ne joue pas un seul match de la première partie de saison avec les Parisiens et s'envole pour le Betis Séville pour six mois, et il marque deux buts et réalise une passe décisive en 18 rencontres. Une dernière expérience l'an dernier, au Sporting Portugal (1 but en 17 matchs) est venue clôturer ce qui s'apparente davantage à un guide du routard qu'à une carrière de footballeur. Surtout pour un joueur annoncé aussi prometteur. Revenu récemment à l'entraînement au PSG et débarrassé d'une « série de problèmes » comme il l'a déclaré à Marca, Jesé a peut être, jeudi soir, une occasion en or de montrer sa valeur ou du moins ce qu'il reste. Le football est une dure réalité et Jesé n'y échappe pas. Cette année, les clubs ne sont que très moyennement intéressés par un joueur qui a beaucoup voyagé en si peu de temps, surtout pour des statistiques aussi faibles. Ce jeudi soir, l'Espagnol ne sait pas s'il jouera, ni même combien de temps s'il a cette chance, mais il sait qu'il risque le placard au moins jusqu'à la fin de son contrat avec Paris (juin 2021) s'il ne saisit pas la chance qu'on pourrait lui offrir.



Vos réactions doivent respecter nos CGU.