PSG : Kurzawa n'a pas apprécié l'attitude du club

A lire aussi

Thibaut Simon, Media365, publié le dimanche 23 juin 2024 à 17h58

Lors d'un entretien pour Le Média Carré, Layvin Kurzawa est revenu sur son passage au PSG et attendait plus de respect de la part du club.

Layvin Kurzawa ne gardera pas un bon souvenir de sa dernière année au PSG. Laissé de côté par le club, il a joué seulement huit minutes cette saison. L'un des périodes les plus difficiles de sa carrière. Pour la chaîne "Le Média Carré", il est revenu sur le traitement qu'il a reçu de la part du club parisien. Après avoir annoncé son départ au mois de mai, Kurzawa est libre de s'engager où il veut après neuf saisons au club (155 matchs).

Mis au placard

Malgré une bonne relation avec le coach et une préparation estivale satisfaisante, Kurzawa ne pensait pas vivre un tel calvaire cette saison. Avec la blessure de Nuno Mendes au début de la saison, l'ancien monégasque espérait avoir sa chance. "Nuno Mendes est blessé. Il n'y a pas de vrai latéral gauche. Pour moi, c'est une opportunité, j'essaie d'être bien. Je suis bon, je le sais, on me le fait comprendre aux entraînements aussi. J'ai des retours du coach, du staff qui me font comprendre qu'il faut que je continue." Sauf que la chute est brutale. Luis Enrique indique qu'il ne comptera pas sur Kurzawa pour la saison 2023/2024. Alors qu'il avait été prêté à Fulham (2022/2023), Kurzawa cette fois reste à Paris et travaille dans son coin. "Je ne faisais pas tous les entraînements, personne ne l'a su. J'ai dû travailler de mon côté, sinon j'aurais été complètement à la rue. Je m'en suis rendu compte en voyant les autres me poser des questions, pensant que je m'étais embrouillé avec le coach." explique-t-il.


Toujours l'envie de jouer

L'international français aux 13 sélections regrette le traitement qu'il a reçu. Pourtant, il a gardé le moral pour ne pas sombrer et a même joué le rôle de grand frère avec les jeunes qui ont intégré l'équipe. À 31 ans, le latéral gauche a toujours faim de foot. "J'ai envie de jouer au ballon, personne ne pourra me l'enlever, j'ai vraiment envie de reprendre du plaisir. J'ai vraiment la dalle."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.