PSG : Ce joueur pisté par le Barça

PSG : Ce joueur pisté par le Barça©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le samedi 23 janvier 2021 à 12h05

Alors que le Barça s'agace de l'intérêt du PSG pour Lionel Messi, le club catalan chercherait à débaucher Juan Bernat, lui aussi en fin de contrat en juin. 

 

Gravement blessé contre Metz le 16 septembre dernier, Juan Bernat, victime d'une rupture du ligament antérieur du genou gauche, entrevoit la fin du tunnel. Il poursuit son travail de reprise et ne devrait plus trop tarder à reprendre l'entraînement collectif. Et s'il n'a plus joué depuis plus de 4 mois, le latéral gauche espagnol de 27 ans n'en suscite pas moins les convoitises. Surtout qu'il est en fin de contrat en juin avec le PSG, et n'a toujours pas prolongé. D'après Mundo Deportivo, le FC Barcelone chercherait ainsi à attirer celui qui revit depuis son arrivée à Paris en 2018, alors qu'il était placardisé au Bayern Munich. Le club catalan cherche à renforcer son côté gauche, Junior Firpo n'ayant pas convaincu Ronald Koeman. Et Bernat, formé à Valence avant de rejoindre l'Allemagne, constituerait une solution idéale - et économique pour un club en grandes difficulté financière - afin de concurrencer Jordi Alba, qui possède le même agent que son compatriote, lui aussi international espagnol. 

Le Barça agacé par Leonardo

D'après Le Parisien, le joueur discute pourtant depuis plusieurs mois avec le club de la capitale d'une prolongation. Le quotidien francilien confiait même en tout début d'année qu'un accord pourrait très bientôt aboutir. Une piste à oublier, donc, pour le Barça ? Ou un moyen de répondre à l'intérêt du PSG pour Lionel Messi et de mettre la pression sur les champions de France à un peu plus de trois semaines de leurs retrouvailles très attendues en huitièmes de finale de la Ligue des champions ? Le FC Barcelone avait en tout cas peu apprécié que Leonardo s'épanche sur le cas de l'Argentin, lui aussi libre en juin. "Les grands joueurs comme Messi seront toujours mis sur la liste du PSG. Mais ce n'est bien sûr pas le moment d'en parler, ni d'y rêver. Mais on est assis à la grande table de ceux qui suivent le dossier de près. En fait, non, on n'est pas encore assis, mais notre chaise est juste réservée au cas où...", avait déclaré le directeur sportif brésilien à France Football, ce qui n'avait pas du tout plu à Koeman. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.