PSG : Branco en dit plus sur la plainte de la Liga liée à Mbappé

PSG : Branco en dit plus sur la plainte de la Liga liée à Mbappé©Media365
A lire aussi

Guillaume MARION, Media365 : publié le vendredi 17 juin 2022 à 00h15

Alors que la Liga a récemment porté plainte contre le PSG suite à la prolongation de Mbappé, Juan Branco, l'avocat mandaté par Javier Tebas, s'est exprimé sur le sujet ce jeudi soir.



Le point de non-retour a visiblement été atteint entre Javier Tebas et le Paris Saint-Germain. Après les menaces et les attaques, le patron de la Liga a franchi une nouvelle étape cette semaine en portant plainte auprès de l'UEFA contre le club français, mais également contre Manchester City. De l'autre côté des Pyrénées, la prolongation de Kylian Mbappé jusqu'en 2025 ne passe visiblement pas du tout. Si Florentino Pérez, le président du Real Madrid, a récemment calmé le jeu au sujet du jeune champion du monde français en 2018, Tebas compte bien aller au bout. Ce dernier a d'ailleurs mandaté l'avocat franco-espagnol Juan Branco pour défendre les intérêts de la Liga dans ce dossier, qui s'annonce houleux. « On demande une réforme du système. (...) On a l'espoir de réussir changer les règles. Et on pense avoir trouvé la faille qui permettra cette bascule », a d'ailleurs expliqué celui qui fut par le passé le conseiller juridique en France de WikiLeaks ou encore de Julian Assange.

Le Real Madrid victime du PSG

Présent sur les ondes de RMC Sport, l'intéressé en a profité pour en dire plus au sujet de la plainte venant d'Espagne. « Cela fait des années que le PSG réussit à esquiver le droit applicable. Ils ont eu des tactiques plus ou moins efficaces. Plus ou moins légales d'ailleurs. Il y a eu un certain nombre de procédures judiciaires qui ont été lancées suite à un certain nombre de manœuvres qui n'étaient pas tout à fait dans les clous. On établit une règle et ils arrivent à la contourner à chaque fois. Manchester City fait de même... Nous, cette fois, on va essayer de fixer nos limites et de refixer le cadre dont ils ont de cesse de s'échapper, a notamment déclaré Branco, ce jeudi soir. (...) Le Real s'est retrouvé en position de concurrence déloyale par rapport au PSG. (...) C'est une situation compliquée et injuste. » Une chose est sure, ce dossier s'annonce long et mouvementé. Attaqué, le PSG et le président Nasser al-Khelaïfi vont désormais devoir se défendre. Nul doute que Mbappé aurait préféré que sa prolongation ne fasse pas autant de vagues sur le plan juridique...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.