Pourquoi Thomas Tuchel (PSG) va installer Neymar dans l'axe

Pourquoi Thomas Tuchel (PSG) va installer Neymar dans l'axe©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le vendredi 22 novembre 2019 à 08h44

Même si le trio composé de Kylian Mbappé, Mauro Icardi et Angel Di Maria a marché sur l'eau ces dernières semaines, Thomas Tuchel devrait choisir de l'attaquant de pointe pour installer Neymar. Voici pourquoi.



La dernière fois que le PSG a croisé Lille, il avait été giflé (5-1). Les deux équipes vont se retrouver, ce vendredi, en ouverture de la 14eme journée de Ligue 1 (20h45), et il faudrait être fou pour imaginer que le scénario se répète. Parce que Paris est resté Paris alors que le LOSC n'est plus du tout celui qu'il était il y a sept mois. Pour autant, l'affiche ne sera pas celle du fantasme pour les supporters parisiens qui rêvent de voir évoluer leurs quatre fantastiques - on parle bien sûr de Neymar, Mbappé, Icardi et Di Maria - en même temps, sur le terrain.

Car malgré le retour du Brésilien, enfin opérationnel après une blessure aux ischio-jambiers qui l'a écarté du groupe durant plus d'un mois, cette condition devrait rester au pire une hypothèse, au mieux une fantaisie réalisée par à-coups, face à des équipes autrement plus faibles que celle de Christophe Galtier. Car Thomas Tuchel ne considère pas l'ancien attaquant du FC Barcelone comme un simple joueur de plus à ajouter à un trio destructeur depuis le début de la saison.

Tuchel : « Il n'y a que deux positions possibles pour Neymar »

En réalité, le technicien allemand a deux obsessions. La première concerne l'équilibre. Il l'a définitivement trouvé dans une soirée de démonstration de force au Real Madrid, au Parc des Princes, où l'entrejeu composé de Marquinhos, Gueye et Verratti avait été si performant qu'il s'est offert une immunité pour les rencontres qui comptent vraiment. Aligner les quatre armes offensives impliquerait le sacrifice de l'un des trois éléments du milieu. Sur la durée, c'est inenvisageable. Interrogé sur la réintégration de Neymar dans le onze en conférence de presse, Tuchel a donné plusieurs indices : « Il peut jouer comme numéro neuf, comme c'était le cas à Bordeaux, a lâché l'ancien entraîneur du Borussia Dortmund. On peut aussi l'utiliser comme meneur de jeu dans un 4-2-3-1, ou à gauche. Si on décide de jouer en 4-3-3, il n'y a que deux positions possibles pour Neymar : à gauche ou en pointe. »

Tuchel préfère faire des différences dans l'axe

Avant la blessure de l'international auriverde, Tuchel avait installé sa star dans l'axe, en position de meneur de jeu, et il ne serait pas surprenant de le voir replacer Neymar un cran plus haut. Pour deux raisons. La première ? L'Allemand accorde une importance particulière au danger qu'est capable de créer le Brésilien par ses dribbles et sa vitesse d'exécution, et apprécie que ces qualités-là soient utilisées au cœur du jeu, où la densité est plus grande que sur un côté. « Quand il joue, nous sommes super dangereux, a souligné à l'envie l'entraîneur parisien. Il est décisif. » En début de saison, il avait aussi vanté sa capacité à « jouer le un contre un, le un contre deux. »

Deuxièmement, les facultés de Neymar peuvent résoudre un autre casse-tête. Ces dernières semaines, Kylian Mbappé a exposé, par son attitude, son désintérêt pour les couloirs - aligné à gauche à Bruges, il avait fait le strict minimum offensivement et laissé Juan Bernat bien seul défensivement. La présence du Brésilien dans l'axe pourrait servir d'aimant pour ouvrir des espaces dans le dos des défenses adverses, et ainsi rapprocher le prodige tricolore du chemin du but. Une façon d'optimiser les forces. Et de contenter ses deux superstars. Satisfaire cinq éléments offensifs - en ajoutant Cavani - était de toute façon mission impossible.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.