Pour le milieu parisien Angel Di Maria, l'heure des choix arrivent

Pour le milieu parisien Angel Di Maria, l'heure des choix arrivent©Media365
A lire aussi

Ignazio GENUARDI, publié le vendredi 27 octobre 2017 à 07h28

Titulaire ou non lors de l'affiche de ce soir contre Nice (11eme journée de Ligue 1), le milieu de terrain offensif international argentin Angel Di Maria, 29 ans, se pose de sérieuses questions sur son avenir sous les couleurs du Paris Saint-Germain.

Confronté à la concurrence du duo Neymar - Mbappé (sans oublier celle de Julian Draxler qui doit aussi se contenter de jouer les doublures de luxe depuis le début de la saison), l'ancien joueur du Benfica Lisbonne, du Real Madrid et de Manchester United envisage clairement de faire ses valises à l'occasion de la prochaine période de mutations.
Le ras le bol de Di Maria
Alors que le FC Barcelone a été recalé dans les dernières heures du dernier Mercato d'été (Paris a refusé 40 M€ + des bonus), le natif de Rosario ne supporte plus cette situation (463 minutes jouées cette saison en L1 / 0 but sur vingt frappes tentées). Son entourage s'active d'ailleurs en coulisses afin de lui trouver une éventuelle porte de sortie digne de ce nom (financièrement et si possible sportivement). Antero Henrique, le directeur sportif du club de la Capitale, a été informé de la démarche du clan Di Maria (un rendez-vous a eu lieu entre les deux parties), mais il faudra sortir le carnet de chèques pour espérer arracher la signature du numéro 11 du PSG (Javier Pastore ou encore Lucas Moura apparaissent aussi susceptibles de bouger).
Des contacts en Serie A
Aux dernières nouvelles, Angel Di Maria garde notamment la cote en Serie A (Juventus Turin, Inter Milan et Milan AC), mais ses émoluments pourraient représenter un problème insoluble. Des chiffres qui n'effraient pas la Chine. Selon certaines indiscrétions, le Sud-Américain dispose d'une offre concrète pour poursuivre sa carrière en Asie. Reste désormais à savoir si cette destination est désormais susceptible de l'intéresser. Surtout avec le Mondial 2018 qui se profile toujours un peu plus. L'heure des interrogations et des choix.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU