Paris : La grosse colère de Tuchel

Paris : La grosse colère de Tuchel©Media365

Rédaction , publié le dimanche 14 avril 2019 à 23h40

Thomas Tuchel s'est lâché après la déroute du PSG à Lille dimanche soir (5-1). L'entraîneur parisien ne supporte plus de devoir composer avec un effectif limité par les nombreuses blessures.

Thomas Tuchel s'est pointé au micro de Canal+ un quart d'heure après le coup de sifflet final. Dimanche soir, son équipe a été balayée par Lille (5-1) dans ce qui devait être le match du titre pour le PSG. Le technicien allemand a été interrogé sur les propos de Kylian Mbappé, qui a pointé un manque de personnalité après la rencontre. « Non, c'est trop facile de dire ça », a répondu sèchement Thomas Tuchel. Car pour ce dernier, cette claque n'est que la conséquence des problèmes d'effectif auxquels il est confronté depuis plusieurs semaines. « On a joué avec Moussa Diaby qui n'a fait que deux entraînements et qui ne devrait pas être avec nous, comme Thilo Kehrer qui est malade. Mais ils doivent jouer car nous ne sommes encore que 15. C'est impossible, a pesté l'ancien coach de Dortmund sur la chaîne cryptée. Cette défaite montre une autre chose. Elle montre au contraire qu'on a eu de la personnalité sur toute la saison. Tout le pense qu'il est normal que Juan Bernat joue 10 ou milieu. Non, ce n'est pas normal ! Cela montre ce qu'a réussi l'équipe depuis le début de la saison. Lille est une équipe fantastique, on doit être en forme pour gagner ici », a poursuivi Tuchel.

Diaby pas prêt, Kehrer malade

L'entraîneur parisien en a profité pour tacler ses dirigeants, avec des sous-entendus lourds de sens. « Honnêtement, je ne sais pas qui va pouvoir venir à Nantes. Nous irons peut-être à 13 ou 14 », a-t-il ironisé, avant d'évoquer des cas bien précis. « On manque de joueurs, oui. Il manque Adrien Rabiot, il manque Lassana Diarra. Tout le monde accepte ça parce qu'on gagne. Mais c'est beaucoup trop. Si je vais le dire au président ? Mais bien sûr ! Tout le monde doit réfléchir. On ne peut pas jouer comme ça chaque semaine », a conclu Thomas Tuchel avant de se diriger vers la salle de conférence de presse. A quelques choix de mots près, l'entraîneur du PSG a répété le même discours. Il s'est aussi penché sur les blessures à répétition qui frappent son effectif. « On doit réfléchir, tous, a-t-il reconnu. C'est une phase absolument importante. Cela a commencé avant le match aller contre Manchester United et depuis ça s'est accumulé. On doit se parler honnêtement, réfléchir, et identifier les raisons de ces blessures. C'est trop, ça ne peut pas seulement être de la malchance. » Enervé, évidemment, mais surtout déterminé à ne plus se laisser marcher sur les pieds en interne, Thomas Tuchel va encore passer une très mauvaise nuit...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.