Mbappé, un "enfant pourri gâté" pour Dugarry

Mbappé, un "enfant pourri gâté" pour Dugarry©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le mardi 04 février 2020 à 13h51

Auteur d'une nouvelle bouderie à sa sortie du terrain samedi lors de PSG-Montpellier, Kylian Mbappé a provoqué l'ire de Christophe Dugarry, un champion du monde 1998 vraiment "déçu" par le jeune attaquant parisien au "boulard incommensurable".



"C'est tout simplement scandaleux". Christophe Dugarry a visiblement très peu apprécié le comportement de Kylian Mbappé, samedi contre Montpellier. Dans son émission sur RMC lundi, "Duga" est revenu sur la nouvelle sortie mouvementé de "Kyky" lors de cette victoire du PSG face aux Héraultais (5-0). Car pour la troisième fois de la saison, il a de nouveau boudé à sa sortie en cours de match, avant d'avoir une discussion animée au bord du terrain avec Thomas Tuchel.

"Sincèrement, je suis effondré. Quand j'ai vu Mbappé faire ça, je me suis dit : «C'est pas possible. Il ne va pas le faire». Je pensais qu'il avait compris. C'est un garçon qui nous explique à tous qu'il est d'une maturité incroyable, qu'il est bien plus mature que les autres, qu'il en a marre qu'on lui parle de son âge et là il nous fait un truc comme ça d'enfant pourri gâté, a-t-il d'abord tonné. Je trouve que c'est d'un irrespect incroyable envers Tuchel, envers ses partenaires, Cavani et Icardi (...) Il y en a d'autres qui méritent de jouer. Tu te prends pour qui ? C'est quoi ton problème ? Pourquoi tu fais ça ? Il a un boulard incommensurable."

S'il "adore ce joueur remarquable", le champion du monde 1998 avait déjà pointé son individualisme en octobre, après le triplé en sortie de banc de Mbappé contre Bruges (5-0). Une petite phrase du prodige ("Je voulais rentrer et montrer que c'est difficile de se passer de moi") avait, déjà, "dérangé" le consultant. "Peut-être parce que je suis d'une autre génération, dépassé par le football d'aujourd'hui où le collectif n'est pas la priorité, où l'on pense plus souvent à soi. C'est ça qui me met mal à l'aise", lâchait-il alors, avant d'avouer sa "peur que le rêve se brise avec ce garçon."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.