"Mbappé parle beaucoup"

"Mbappé parle beaucoup"©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le mardi 25 février 2020 à 21h53

Troisième gardien du PSG, Marcin Bulka s'est confié sur ses coéquipiers parisiens, comme Neymar, Angel Di Maria ou Kylian Mbappé, un champion du monde apparemment très, très bavard...



Arrivé cet été à Paris en provenance de Chelsea, Marcin Bulka n'a disputé qu'un seul match avec le PSG, lors d'un déplacement victorieux à Metz en août (0-2), alors que Keylor Navas et son suppléant Sergio Rico n'avaient pas encore rejoint l'effectif parisien. Depuis, le jeune gardien polonais (20 ans) est surtout habitué aux tribunes. Mais il côtoie tous les jours à l'entraînement les stars parisiennes, et a fait quelques confidences dans un entretien accordé à l'émission polonaise "Foot Truck", diffusée sur YouTube.

Sur Kylian Mbappé, Bulka reconnaît que "quand il accélère, tu ne peux rien faire". Et si le champion du monde est "un garçon génial", il aurait un petit défaut : "Il parle beaucoup. Quand je suis arrivé au PSG, Meunier m'a prévenu : «Mbappé parle beaucoup. Parfois, tu peux l'ignorer parce qu'il parle tout seul»". Un Belge qu'il juge "très intelligent. Vous pouvez lui parler de beaucoup de choses qui n'ont rien à voir avec le football et il aura toujours quelque chose d'intéressant à dire". Mais c'est en évoquant Angel Di Maria que Bulka se montre le plus prolixe.

"Di Maria ne parle toujours pas français"

Un Argentin qu'il qualifie en rigolant de "fils de p...", et qui "adore chambrer et plaisanter avec tout le monde. Et sa routine d'entraînement est très drôle. Chaque jour, il fait toujours la même chose. En salle, il doit toujours utiliser le même vélo. Une fois dans les douches, il y en avait sept de vides et Mitchel Bakker utilisait celle qu'Angel prend d'habitude. Il ne voulait pas en utiliser une autre et a dit à Bakker de sortir. J'ai dû expliquer à Mitchel que c'était la douche de Di Maria, parce qu'Angel ne parle toujours pas français après sept ans en France (cinq en réalité, ndlr)".

Et si Di Maria ne veut plus entendre parler de Manchester United, son ancien club ("à chaque fois qu'il voit un match de United à la télé, il va changer de chaîne"), Neymar, "qui danse avant les matchs", se fait lui chambrer sur le FC Barcelone, qu'il rêvait de retrouver l'été dernier. "Une fois, au retour d'un match, nous étions à l'aéroport, assis devant un écran annonçant les départs. Quand un vol pour Barcelone s'est affiché, l'entraîneur (Thomas Tuchel) nous a dit: «Les gars, surveillez Neymar». Quand un autre vol pour Ibiza est apparu, il a sorti: «Les gars, faites attention à Marco»." Une preuve que, comme le veut l'expression consacrée, le groupe vit bien ?

Vos réactions doivent respecter nos CGU.