Ligue des Champions : Un point sur l'effectif parisien avant Leipzig

Ligue des Champions : Un point sur l'effectif parisien avant Leipzig©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le dimanche 01 novembre 2020 à 12h35

Alors que le PSG s'apprête à affronter Leipzig en Ligue des Champions, certains joueurs pourraient ne pas être là.



Thomas Tuchel a encore eu des sueurs froides ce samedi, lors de la victoire du Paris Saint-Germain face à Nantes (0-3, 9e journée de Ligue 1). Obligé de faire sortir prématurément Moise Kean (46e) et d'en faire autant une demi-heure plus tard avec un Kylian Mbappé boitillant (74e), l'entraineur allemand a finalement pu rassurer tout le monde (et lui avec) quelques minutes après la fin du match.

S'il a d'abord confirmé avoir sorti son champion du monde français "par précaution", Tuchel a également précisé que Moise Kean avait "pris trop de coups", et avait donc été préservé dès la pause. Les deux attaquants parisiens pourraient donc être opérationnels pour affronter le RB Leipzig ce mercredi, à l'occasion du troisième match de groupe du PSG. Mais qu'en est-il des autres offensifs parisiens ?

Icardi peut y croire

Si le cas Neymar (problème aux adducteurs) est déjà réglé, avec un forfait déjà acté jusqu'à la trêve internationale, il pourrait en être autrement de celui de Mauro Icardi. Blessé au genou, l'Argentin pourrait faire partie du groupe face à Leipzig, bien que Thomas Tuchel ait concédé ne pas encore en être sûr. Pour Julian Draxler (ischios) et Marco Verratti (cuisse), pas de miracle en vue, les deux joueurs ayant besoin de temps pour récupérer.

Paredes en bonne voie

Dernier cas en suspend, celui de Leandro Paredes. Le rugueux milieu de terrain est remis de sa blessure à la cuisse et devrait selon tout vraisemblance reprendre part aux entraînements collectifs dès ce lundi. De quoi s'octroyer quelques espoirs de participation au prochain match de LdC, ne serait-ce que quelques minutes. Quant à Thilo Kehrer, le défenseur parisien a eu droit ce samedi à une petite demi-heure de jeu (entré à la 66e). Le Paris Saint-Germain pourrait donc limiter les dégâts en terme d'absences, même s'il faut pour l'instant faire preuve de prudence.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.