Ligue des Champions - PSG : Des soucis avec le FPF ?

Ligue des Champions - PSG : Des soucis avec le FPF ?©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le mercredi 11 avril 2018 à 17h05

L'Instance de Contrôle Financier des Clubs, mise en place par l'UEFA, estimerait que des contrats de sponsoring du PSG seraient surévalués à hauteur de 200 millions d'euros, d'après le Financial Times. Ce qui pourrait mener à des sanctions dans le cadre du fair-play financier.

Dès que le sujet est évoqué, le PSG se veut publiquement rassurant. Jamais depuis les transferts de Neymar et de Kylian Mbappé, qui ont coûté pour 400 millions d'euros au club de la Capitale, les dirigeants n'ont émis le moindre doute sur la conformité de leurs comptes avec les exigences du fair-play financier. Et pourtant, le Financial Times se veut moins catégorique. La revue économique assure ce mercredi que l'Instance de Contrôle Financier des Clubs, mise en place par l'UEFA pour juger du respect des règles du FPF, s'est penchée sur les contrats de sponsoring présentés par le PSG. Et comme en 2014, quand le sextuple champion de France avait été sanctionné pour la première fois, ils auraient été surévalués par la direction.120 millions d'euros par an, le coût du duo Neymar/MbappéCette fois, ce serait à hauteur de 200 millions d'euros. Une somme qui empêcherait Paris de rentrer dans les clous du FPF. L'audit réalisé par la société de consulting sportif Octagon au sujet de contrats avec des « parties liées », des entreprises en lien avec le propriétaire Qatar Sports Investments, aurait permis d'établir ce différentiel entre la « valeur réelle » des contrats selon le marché et celle qui est inscrite dans le budget du PSG. D'après le Financial Times, qui estime à 120 millions d'euros par an le coût supplémentaire qu'impliquent Neymar et Mbappé, l'ICFC doit débattre de ce sujet la semaine prochaine. L'état-major parisien devrait contester ces estimations devant les contrôleurs financiers.De nouveaux contrats et des départs, la solution miracle du PSG ?Le verdict définitif ne devrait pas être rendu avant la fin juin et la clôture du bilan comptable du PSG pour la saison, avec la possibilité pour le club de trouver d'autres sources de revenue d'ici là. De nouveaux contrats de sponsoring avec des sociétés non-qataries et des départs de joueurs pourraient notamment aider à équilibrer la balance. La hausse de ressources sur le merchandising et le « match day » pourrait aussi faciliter la mise au vert des comptes. En attendant, aucune des parties concernées n'a souhaité apporter le moindre commentaire au Financial Times. Mais la pression est bien là pour le PSG.A voir aussi :>>> Toute l'actualité du PSG

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU