Ligue des Champions : Le coup de gueule de Chapron après Real - PSG

Ligue des Champions : Le coup de gueule de Chapron après Real - PSG©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le mercredi 27 novembre 2019 à 20h10

La décision de M. Dias à la 41eme minute de Real Madrid - PSG, mardi soir, a été contestée par de nombreuses personnalités du monde du football. En France, l'ancien arbitre Tony Chapron a élevé la voix pour contester le principe même de la vidéo, qui amène à ce genre de situations.



Tony Chapron a poussé une grosse gueulante (sur Canal+ Sport) en réaction à l'imbroglio de Real - PSG, quand l'arbitre portugais M. Dias a annulé un penalty en faveur du PSG à la 41eme minute de jeu. Pour rappel, Mauro Icardi a été fauché par Thibaut Courtois, qui avait d'ailleurs reçu un carton rouge. Mais il a également été blanchi, le directeur de jeu revenant, après utilisation de la VAR, sur une petite faute d'Idrissa Gueye au préalable (bien avant dans l'action) sur Marcelo.

« L'arbitre change de décision à 99% car on lui dit de suivre la vidéo »

« Je me tue à le dire depuis l'invention de cette technologie bidon, on fait arbitrer des matchs à des gens qui sont incompétents, s'emporte d'entrée l'ancien arbitre de Ligue 1. Celui qui a arbitré la vidéo, il n'est pas habilité à arbitrer un match de Ligue des Champions. Et la deuxième chose, c'est qu'on siffle beaucoup moins en Ligue des Champions qu'en Ligue 1 par exemple, les arbitres sont habitués à laisser jouer. Car en abandonnant toutes ces petites fautes au milieu de terrain, on voit du spectacle. »

Chapron en veut donc avant tout aux arbitres vidéo, ou en tout cas au système global que ça engendre : « Les arbitres vidéo n'intègrent pas ce niveau de tolérance, qu'on laisse sur ces matchs à haute intensité. L'arbitre principal est sous la pression de la caméra, et peut-être du stade. Mais surtout, dès qu'on l'envoie voir l'image, il change de décision à 99% car on lui dit de suivre la vidéo. Il y a un outil et on lui dit de l'utiliser. L'arbitre est clairement revenu sur sa décision sous le poids de la VAR. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.