Les Marseillais ne veulent pas de Zidane au PSG

Les Marseillais ne veulent pas de Zidane au PSG©Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le vendredi 11 février 2022 à 15h58

De retour à la Castellane, Zinedine Zidane a pu se rendre compte que les Marseillais ne voulaient pas le voir sur le banc du PSG...



Zinedine Zidane au PSG, tout le monde en parle. Même Mauricio Pochettino, actuel entraîneur du club parisien et à qui le champion du monde 1998 pourrait succéder la saison prochaine. "C'est un grand entraîneur, il l'a prouvé à Madrid et il peut entraîner n'importe quelle équipe dans le monde. De plus, il est français", a ainsi déclaré le technicien argentin dans un entretien accordé à la Cadena Ser. Mais cette possible arrivée de « ZZ » à Paris ne semble être du goût des Marseillais. Et ils n'ont pas manqué de le lui faire savoir vendredi. Originaire de la Castellane, Zidane, qui n'a jamais joué à l'OM, était de retour dans sa cité pour l'inauguration d'un centre médical. Accueilli par une foule compacte, il a pu notamment entendre : "Ne va à Paris Zizou !" Des suppliques auxquelles il a répondu en souriant.

Et alors que la rivalité entre Marseille et Paris reste donc toujours bien intacte, l'ancien numéro 10 des Bleus s'est permis une plaisanterie sur le sujet, à l'évocation du professeur Philippe Metellus, spécialiste de la chirurgie des tumeurs cérébrales sur patient éveillé à Marseille et à l'origine de ce projet. "Tout le monde l'a dit, professeur Metellus. Vous êtes l'instigateur de ce projet, vous qui êtes parisien et qui venez chez nous à Marseille. Les bons (Parisiens), on les accepte", a ainsi lâché Zidane en rigolant, d'après BFMTV. Le professeur Metellus avait lui évoqué l'implication de l'ex-coach madrilène dans l'ouverture de cette première maison médicale digitale au sein d'un quartier qui a vu son dernier médecin généraliste s'en aller il y a un peu plus d'un an. "Depuis le début, Zinédine a été tenu au courant de l'avancement de ce dossier. C'était important pour lui que l'on puisse ouvrir ce service", racontait-il à la Provence, confiant également que sa longue amitié avec « Zizou » n'était "pas un secret. Je me suis occupé de son frère aîné. On est resté en contact. C'est même sa famille qui m'a contacté pour que je puisse trouver une solution et permettre à la cité d'avoir un accès aux soins décent." Zidane espère lui "que ce dispositif pourra se développer dans tous les quartiers qui en ont besoin dans la région et en France."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.