Le PSG fait le forcing pour le remplaçant de Neymar !

Le PSG fait le forcing pour le remplaçant de Neymar !©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 10 août 2019 à 09h55

Le PSG serait prêt à offrir à Paulo Dybala un salaire annuel de 12 millions d'euros pour le convaincre d'être le successeur de Neymar à Paris, d'après le Daily Mail. Un dossier sur lequel la Juventus Turin pourrait avantager le champion de France.



L'envie de Neymar de quitter le PSG et de rejoindre le FC Barcelone, même si le club catalan n'est plus la seule piste envisagée, est connue depuis des semaines. En l'état, le Brésilien est toujours un joueur parisien et le club de la Capitale ne peut avancer sur son potentiel remplacement. Une piste se dégage toutefois et elle mène à Paulo Dybala. La Juventus Turin ne tient visiblement pas à conserver l'international argentin (25 ans, 23 sélections) à tout prix. Elle l'avait inclus dans un deal avec Manchester United pour récupérer Romelu Lukaku, ce qui est tombé à l'eau quand Dybala n'a pas trouvé d'accord avec les Red Devils. Elle avait ensuite trouvé un terrain d'entente avec Tottenham pour son transfert, qui s'est là encore heurté à la gourmandise du joueur et de son agent.

Le PSG favorisé par la Juve ?

Le PSG pourrait s'engouffrer dans cette brèche et serait prêt à répondre aux exigences salariales du natif de Laguna Larga. Il pourrait lui offrir un salaire annuel autour de 12 millions d'euros, d'après le Daily Mail. Le tabloïd britannique évoque une indemnité de transfert autour de 85 millions d'euros pour convaincre la Juventus Turin. Ce n'est pas l'avis de Paris United, selon qui une somme comprise entre 60 et 70 millions pourrait suffire aux Bianconeri pour lâcher l'ancien de Palerme. Ce dernier, avec la clôture du Mercato estival, n'a plus que deux portes de sortie crédibles sur le marché des transferts : le PSG et l'Inter Milan, dans le cadre d'un potentiel échange avec Mauro Icardi. La Juve ne souhaitant pas renforcer un concurrent direct, comme l'a confirmé la Gazzetta dello Sport, elle négociera plus volontiers avec Paris, quitte à baisser ses prétentions. Attention toutefois à ne pas trop traîner, les dirigeants piémontais voulant potentiellement boucler la vente d'ici le 18 août, date de la clôture du Mercato en Italie, pour pouvoir investir dans un remplaçant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.