La lutte d'influence ne fait que commencer

La lutte d'influence ne fait que commencer©Media365
A lire aussi

David HERNANDEZ, publié le mardi 26 février 2019 à 08h00

En confirmant la position d'Antero Henrique la saison prochaine au PSG, Nasser Al-Khelaïfi n'a rien fait pour désamorcer la bombe entre le Portugais et Thomas Tuchel. Le climat est toujours aussi glacial entre les deux hommes.

« A la fin il n'en restera qu'un ». La célèbre phrase de Denis Brogniart dans Koh-Lanta est pratiquement devenue une déclaration à la mode pour tous les suiveurs du PSG depuis maintenant six mois. Arrivé sur le banc parisien l'été dernier, Thomas Tuchel n'a pas mis longtemps à se mettre dans la poche tout un club. Tous ? Non puisque les rapports avec Antero Henrique ne sont pas les plus frais suite à deux Mercatos jugés ratés par le technicien allemand. Alors qu'on pensait le directeur sportif plus que jamais sur la sellette avec une arrivée de plus en plus proche d'Arsène Wenger, Nasser Al-Khelaïfi a voulu éteindre l'incendie vendredi.

Henrique estime faire du bon travail

Au moment de signer un nouveau contrat sponsor avec le groupe Accor, le président parisien a réaffirmé sa confiance en Henrique. « Il réalise un très bon travail, a-t-il déclaré dans les colonnes du Parisien. Il va continuer avec nous. Il reste là c'est sûr. » L'exemple Juan Bernat est d'ailleurs souvent mis en avant par le Portugais en privé d'après Le Parisien. Le latéral espagnol n'a été acheté que 5 millions d'euros et est l'une des satisfactions parisiennes. Cette sortie médiatique a certainement dû ravir Tuchel... L'entraîneur du PSG en a terminé avec son opération séduction et n'hésite plus à sortir les griffes pour le bien de son effectif. Durant la période du Mercato hivernal, l'ancien du Borussia n'a jamais caché sa colère concernant l'arrivée d'un milieu défensif.

Une lutte d'influence

Leandro Paredes a bien posé ses valises au Parc des Princes mais le deuxième renfort se fait encore attendre. En réaffirmant son soutien à Antero Henrique, Al-Khelaïfi souhaite faire passer le message malgré les bonnes relations qu'il affiche avec Tuchel. Celui qu'il reste l'homme fort, le décisionnaire et que le futur sportif des champions de France se décident à plusieurs et non pas avec seulement Tuchel tout en haut de la liste. Le parcours en Ligue des Champions du PSG peut donner un peu plus de poids qu'il n'en a déjà dans l'esprit des propriétaires qataris à l'Allemand mais ce dernier essuie clairement son premier affront médiatique depuis son arrivée en juillet dernier. Reste maintenant à savoir qui sera le dernier à rester sur les poteaux et à conserver son totem d'immunité.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.