L1 : Un départ amer pour Areola

L1 : Un départ amer pour Areola©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 15 septembre 2019 à 18h55

Prêté au Real Madrid dans les dernières heures du Mercato, Alphonse Areola en voudrait à Thomas Tuchel pour ne pas l'avoir assez soutenu selon L'Equipe.



Alphonse Areola n'a rien laissé transparaître vendredi, lors de sa présentation à la presse par le Real Madrid. « C'est un beau clin d'œil du destin de revenir aussi vite dans mon club formateur », souriait même le gardien champion du monde avec l'équipe de France en 2018, en prévision de ses retrouvailles avec le PSG dès mercredi au Parc des Princes en Ligue des Champions (20h45). Mais Areola n'en pense pas moins, à en croire les informations de L'Equipe. Il serait même particulièrement amer de la façon dont le PSG a géré son cas cet été. Au sortir d'une saison où il avait cohabité avec Gianluigi Buffon sans avoir le droit aux matchs de Ligue des Champions une fois que le vétéran italien avait purgé sa suspension, Areola abordait cette saison avec un statut de numéro 1.

Areola jamais dans les plans de Leonardo ?

Son seul concurrent était Marcin Bulka, jeune gardien polonais débarqué de Chelsea sans une seule apparition en pro, et Thomas Tuchel avait confirmé son statut en préparation. Il lui avait même confié le brassard de capitaine sur des matchs amicaux, un signe de confiance a priori. Mais l'entraîneur du PSG avait rétropédalé après une prestation sans relief d'Areola à Rennes (2-1), lors de la première défaite de la saison des Parisiens. Il lui avait remis la pression en brandissant la menace d'un Mercato toujours ouvert, pendant que Leonardo tentait tout pour faire venir Gianluigi Donnarumma du Milan AC, le directeur sportif du club de la Capitale n'étant pas un grand fan du Français. La suite lui a donné raison, Keylor Navas arrivant du Real Madrid pour envoyer Areola dans l'autre sens. Zinedine Zidane lui a promis du temps de jeu, même en tant que doublure de Thibaut Courtois.

Areola pas suffisamment protégé par Tuchel ?

Mais le Parisien de naissance ne s'était pas imaginé quitter le PSG, où il avait prolongé en décembre dernier jusqu'en 2023 pour un salaire mirobolant (autour de 800 000 euros par mois), pour rejoindre le Real. Il avait davantage des vues pour la Premier League, où son profil a la cote. Mais quand le vent a commencé à tourner, le marché des transferts avait fermé en Angleterre. La mort dans l'âme, Areola s'est résigné à s'engager avec le Real, non sans une dernière incompréhension, quand il a refusé de jouer à Metz (0-2) la veille de sa visite médicale chez les Merengue, autorisé par le PSG alors qu'il hésitait encore. Non sans nourrir aussi des regrets sur le comportement de Tuchel, qui ne l'a pas suffisamment protégé, et du club auquel il appartient toujours en l'état. Il sera néanmoins bien compliqué de recoller les morceaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.