L1 - PSG : Une piste en Italie pour remplacer Thiago Motta ?

L1 - PSG : Une piste en Italie pour remplacer Thiago Motta ?©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le mercredi 16 mai 2018 à 09h13

Selon les informations de L'Equipe, le Paris Saint-Germain se serait positionné sur le dossier du milieu de terrain serbe de la Lazio Rome. Une piste couteuse, mais l'ancien joueur de Genk figurerait bel et bien dans les petits papiers du club de la Capitale.

Avec la fin de carrière de Thiago Motta, Paris devrait profiter du marché estival pour se renforcer dans l'entrejeu. Après avoir bricolé avec la venue de Lassana Diarra en janvier dernier, il s'agirait de l'une des priorités pour la prochaine période de mutations. Dans cette optique, le club de la Capitale s'activerait notamment en Serie A. Selon les informations de L'Equipe, les champions de France auraient bel et bien activé la piste menant au milieu de terrain international serbe Sergej Milinkovic-Savic (23 ans), auteur de douze buts et quatre passes décisives cette saison en Serie A. Lié jusqu'en juin 2022 avec la Lazio Rome, l'ancien joueur de Genk figurerait en très bonne position sur les tablettes des dirigeants parisiens.Un dossier qui pourrait être facilité par la présence de Mateja Kezman, ancien attaquant du PSG et actuel représentant du natif Lleida. Alors que la Juventus Turin ou encore Manchester United seraient aussi sur les rangs, les Biancocelesti pourraient réclamer une petite fortune pour accepter de lâcher leur numéro 21 dans les prochaines semaines (au moins 100 M€ ?), mais la donne pourrait évoluer en cas de non-qualification pour la prochaine édition de la Ligue des Champions (les Laziale, 4emes, ont trois points d'avance sur l'Inter Milan avant la dernière journée et l'opposition au sommet entre les deux équipes). Alors que l'écurie du président Nasser Al-Khelaïfi pourrait être sanctionné dans le cadre du fair-play financier, l'affaire devrait quoiqu'il arrive être des plus compliquées, mais le contact aurait été établi pour le protégé de Simone Inzaghi.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.