L1 - PSG : Unai Emery : " Je vais maintenir la concurrence dans le groupe "

L1 - PSG : Unai Emery : " Je vais maintenir la concurrence dans le groupe "©Media365

Rédaction , publié le mercredi 25 octobre 2017 à 14h39

Unai Emery s'est présenté en conférence de presse ce mercredi à deux jours du match contre Nice. Il a balayé tous les sujets chauds du moment.

Unai Emery, Thiago Motta et Thomas Meunier étaient absents de l'entraînement ce mercredi, que se passe-t-il ?
Thiago Motta a joué le dernier match avec des douleurs au genou. Il a fait l'effort de jouer. Mais il ne sera pas dans le groupe pour Nice. Thomas Meunier a une douleur musculaire, mais aujourd'hui ça va mieux. Il ne s'est pas entraîné, mais si demain (jeudi) il peut, il pourra jouer vendredi. Dani Alves a commencé avec le kiné aujourd'hui, puis a rejoint le groupe. Si tout va bien aujourd'hui, il pourra être dans le groupe aussi.

Le groupe donne l'impression d'avoir moins d'envie pour certains matchs, comment l'expliquez-vous ?
Je ne suis pas d'accord. Maintenir l'intensité à 100% n'est pas facile quand tu joues le mercredi et le samedi. La préparation est la même, avec du travail sur les petits détails. Les joueurs sont conscients que nous avons besoin de maintenir un niveau haut pour gagner. Il faut rappeler que nous restons sur trois matchs à l'extérieur aussi (Dijon, Anderlecht, Marseille, ndlr). A l'extérieur, l'adversaire cherche à nous mettre en difficulté, car il sait qu'il est inférieur. Dimanche, le terrain n'était pas très bon pour jouer. Au final, le bilan est de deux victoires et un nul. Sur les trois matchs, on mérite plus de gagner car nous avons plus d'occasions.

Votre président Nasser al-Khelaïfi est entendu ce mercredi par la justice suisse, cela peut-il avoir une incidence sur le groupe ? Comment sont les relations avec lui ?
Il était dimanche à Marseille avec nous. On n'a parlé que de football. Toute l'équipe a la confiance de notre président. Je suis tranquille. On se prépare pour le match de vendredi.

Après le match à Marseille, Marco Verratti a expliqué que le jeu du PSG était en train de changer. Quel est votre avis ?
Nous sommes une équipe nouvelle pour beaucoup de choses. L'adaptation des nouveaux joueurs, c'est un processus qui va durer pendant la saison, les entraînements et les matchs. Nous souhaitons que ce soit plus rapide. Avec l'expérience, on va chercher l'équilibre. Nous sommes très contents de comment se déroule la saison. Nous sommes premiers en championnat et Ligue des Champions. Contre Nice, on veut maintenir notre progression. Nous sommes plus dangereux que la saison dernière pour les adversaires, dans les transitions offensives. C'est positif. L'équipe a plus d'options d'attaque. Il faut travailler avec les joueurs du milieu. La tactique change, mais nous restons efficaces et nous concédons peu d'occasions.

Depuis trois matchs, Javier Pastore est disponible mais il ne joue pas. Que se passe-t-il avec lui ?
Je suis content de Javier Pastore. Il faut qu'il n'ait pas de blessures, c'est le plus important. Il y a plus de concurrence à son poste. Avec la patience, le travail de tous les jours, quand il aura la possibilité de jouer, j'espère qu'il pourra être performant.

Neymar est le joueur qui reçoit le plus de coups en Ligue 1. Que faire pour lui apprendre à se maîtriser ?
Ça fait partie de son adaptation, avec ses coéquipiers, les adversaires, les arbitres. Il est conscient qu'il doit apprendre de ce qu'il s'est passé dimanche. C'est important aussi que les arbitres travaillent aussi pour apprendre comment gérer les matchs en fonction des situations. J'ai parlé avec lui, je lui ai dit de ne pas céder à la provocation. Mais c'est un humain.

Avec la suspension de Neymar, Angel Di Maria pourrait jouer. Dans quel état d'esprit est-il ?
Il est très très compétitif. Quand il ne joue pas, il n'est pas content, mais il travaille. Il veut commencer tous les matchs, mais il y a de la concurrence. Je suis content de comment il travaille pour être prêt à jouer. Vendredi, c'est bonne opportunité pour lui. Je suis sûr qu'il est prêt et qu'il jouera bien s'il doit jouer.

Vous avez un noyau de 13-14 joueurs sur lequel vous vous appuyez tout le temps. Dans quel état physique sont-ils et pourquoi ne faites-vous pas plus de turnover ?
Je joue avec l'équipe que je crois être la meilleure pour tous les matchs. C'est important de maintenir une performance sur le terrain. Quand il y a 20-22 joueurs dans le groupe, certains sont moins contents, c'est normal. Je vais maintenir la concurrence dans le groupe. Nous avons beaucoup d'objectifs cette saison, et c'est important que les joueurs sur le banc soient préparés pour entrer dans l'équipe. Pour moi, l'équipe est physiquement bien. On a marqué des buts dans les dernières minutes. L'équipe a montré qu'elle avait du caractère et qu'elle était bien physiquement.

Avec le recul, changeriez-vous quelque chose dans votre façon d'aborder le match contre l'OM ?
C'était un match difficile, de par le contexte, l'adversaire. Mais si on a plus d'efficacité, et si le penalty est sifflé, on peut gagner. Il peut se passer beaucoup de choses en 90 minutes qui font que tu as plus ou moins d'options. Mais quand le match est fini, on passe au suivant. La meilleure façon d'oublier le match de Marseille, c'est de gagner vendredi contre Nice. On est content de retrouver nos supporters au Parc des Princes. Nous n'avons pas eu l'occasion de battre Nice la saison dernière (2-2 à Paris, 3-1 à Nice, ndlr), c'est notre objectif vendredi.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU