L1 - PSG / Unai Emery : " Je me sens fort "

L1 - PSG / Unai Emery : " Je me sens fort "©Media365

Geoffrey Steines, publié le samedi 10 mars 2018 à 19h30

Si Unai Emery a assumé samedi « la responsabilité de l'élimination contre le Real Madrid », l'entraîneur du PSG a expliqué qu'il ne sentait pas sa légitimité remise en cause à court terme. Même s'il ne se fait aucune illusion sur son avenir au-delà de cette saison.

Tous les yeux étaient tournés vers Unai Emery pour ce match d'après. En première ligne suite à l'élimination du PSG dès les huitièmes de finale de la Ligue des Champions pour la deuxième saison consécutive, l'entraîneur parisien était surveillé de près contre Metz samedi (5-0). Son attitude pendant le match, l'accueil frais du public du Parc des Princes avec des sifflets à l'évocation de son nom lors de la présentation des équipes : tout était sujet à commentaires. Mais Emery, dont l'avenir au-delà de cette saison à Paris semble scellé, est resté sur la ligne qui est la sienne depuis toujours. Il n'a pensé qu'au présent, sans chercher à se projeter publiquement plus loin que l'analyse de la victoire tranquille des siens face à la lanterne rouge de L1. « C'était important de gagner. Il y a eu de bonnes choses, comme par exemple le match de (Christopher) Nkunku, qui a marqué des buts, ce qui est bien, a lancé Emery au micro de Canal+. (...) Il fallait se relever après la défaite et on l'a fait du mieux possible. »Emery : « Tu apprends beaucoup dans les mauvais moments »Héros de la rencontre, avec un doublé qui aurait dû se transformer en triplé, Nkunku était sur la même longueur d'ondes que son coach. « Ça n'effacera pas parce que c'est passé, on est éliminés. Il faut regarder de l'avant. Il reste trois titres à jouer, on va aller les chercher. » Outre le championnat, où le PSG compte toujours 14 points d'avance sur Monaco avec son succès de samedi pour répondre à celui de Monaco la veille à Strasbourg (1-3), les Parisiens ont les deux Coupes nationales au programme. Des objectifs qui motivent encore Emery. « Je dois profiter du poste que j'ai, un poste important comme coach. Ma carrière n'a pas toujours été facile, j'ai progressé dans les bons moments et dans les mauvais. Tu apprends beaucoup dans les mauvais moments. C'est normal d'assumer la responsabilité de l'élimination contre le Real Madrid. Mais je me sens bien. J'aime mon travail, j'ai la même passion et la même exigence au quotidien. J'aime préparer chaque match. (...) Je fais les choses au quotidien pour penser à gagner, avec de l'optimisme. On peut rester ici une heure, je serai toujours positif. »Nkunku : « Gagner tous les matchs jusqu'à la fin de la saison »Pour preuve, Emery ne s'offusque pas d'être considéré comme le principal responsable de l'échec par les supporters. « C'est normal. Je suis un coach, je l'ai accepté. J'ai une grande responsabilité et je dois l'assumer. Je me sens fort pour continuer le travail avec les objectifs que nous avons. » Même le soutien mesuré de Nasser Al-Khelaïfi et d'Antero Henrique n'a pas choqué le technicien basque. « J'ai beaucoup parlé avec les deux. Le président est le boss, après il y a le directeur sportif et le coach. Les résultats ne changent pas tout ça. Je me sens fort, pour préparer le match et être avec les joueurs. » « On va trouver les ressources, a assuré Nkunku. Dans l'effectif, il y a beaucoup de grands joueurs, qui ont vécu des situations comme ça dans leur carrière. On va travailler à l'entraînement pour gagner tous les matchs jusqu'à la fin de la saison. » Et dire que même un tel carton plein ne changera probablement rien au destin d'Emery...A voir aussi :>>> Le PSG a passé ses nerfs sur Metz

Vos réactions doivent respecter nos CGU.