L1 - PSG : Thomas Tuchel serait favori pour le poste d'entraîneur, Joachim Löw en embuscade

L1 - PSG : Thomas Tuchel serait favori pour le poste d'entraîneur, Joachim Löw en embuscade©Media365

Marie Mahé, publié le vendredi 30 mars 2018 à 08h58

Selon des informations de L'Equipe, le Qatar aurait fait de Thomas Tuchel son favori pour le poste d'entraîneur du Paris Saint-Germain. Le sélectionneur allemand Joachim Löw serait également un candidat sérieux à la succession d'Unai Emery.

Et si le futur entraîneur du Paris Saint-Germain était allemand ? C'est en tout cas l'hypothèse émise par L'Equipe sur sa Une de ce vendredi. Le quotidien sportif affirme que le Qatar souhaiterait faire de Thomas Tuchel (44 ans), le successeur d'Unai Emery au poste d'entraîneur du PSG, propriété du fonds Qatar Sport Investments (QSI). A en croire les informations du journal, le technicien allemand, dont le nom avait été révélé par le quotidien Bild en début de semaine, aurait les faveurs des pronostics et les contacts entre les deux parties se seraient même intensifiés. Entraîneur depuis 2007, le natif de Krumbach, dont les compétences de tacticien ne seraient plus à démontrer, n'a encore jamais connu d'expérience à l'étranger et a déjà entraîné Augsbourg, Mayence et plus récemment le Borussia Dortmund, où il est resté deux saisons (2015-2017) et a gagné la Coupe d'Allemagne (2017).Tuchel maîtriserait la langue de MolièreSous ses ordres, le BVB a remporté 62% de ses 68 rencontres de championnat (pour une moyenne de 2,3 buts marqués par match et 1,1 but encaissé) et 55% de ses 22 matchs de Coupes d'Europe (pour une moyenne de 2,3 buts marqués par rencontre et 1,2 but encaissé). Libre depuis son départ de Dortmund en mai 2017, Thomas Tuchel aurait l'avantage de déjà parler plutôt bien le français, ce qui ne serait pas le cas de son concurrent pour le poste, son compatriote Joachim Löw (58 ans). L'actuel sélectionneur de la Nationalmannschaft (depuis 2006) posséderait une clause pour se libérer, à l'amiable, de son contrat qui le lie encore à sa Fédération jusqu'en 2020. Le natif de Schönau im Schwarzwald ne serait pas disponible avant la deuxième quinzaine du mois de juillet, si l'Allemagne va jusqu'en finale de la Coupe du Monde.Löw n'a plus connu d'expérience en club depuis plus d'une décennieDe plus, Löw, qui possède un palmarès à en faire pâlir plus d'un (champion du monde 2014, finaliste de l'Euro 2008 et demi-finaliste des Euro 2012 et 2016) n'a plus entraîné de club... depuis 2003-2004 (Austria Vienne). De son côté, Antero Henrique, le directeur sportif du club de la Capitale, se serait rapproché de l'entourage de l'Italien Antonio Conte et les noms d'André Villas-Boas et de Paulo Fonseca auraient également été cités. Une chose est sûre, le feuilleton du futur entraîneur du PSG, le cinquième en sept ans après Antoine Kombouaré (juillet 2011-décembre 2011), Carlo Ancelotti (décembre 2011-juin 2013), Laurent Blanc (juin 2013-juin 2016) et Unai Emery (depuis juin 2016), pourrait durer encore quelque temps...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU