L1 - PSG : Thiago Motta souffre d'une contracture au mollet

L1 - PSG : Thiago Motta souffre d'une contracture au mollet©Media365

Arthur Merle, publié le lundi 08 janvier 2018 à 11h29

Sorti sur blessure dimanche soir face à Rennes, Thiago Motta ne souffre que d'une contracture au mollet. Une nouvelle rassurante pour le staff du PSG.

C'était le point noir de la très belle soirée parisienne à Rennes, dimanche soir, en 32es de finale de Coupe de France. Large vainqueur des hommes de Sabri Lamouchi (6-1), le PSG a réalisé une véritable démonstration de force sur la pelouse du Roazhon Park. Mais le seul moment de flottement a commencé sur un but de Bourigeaud sur penalty (66eme), consécutif à une main de Thiago Motta, et s'est terminé par une sortie sur blessure de l'Italo-Brésilien presque dans la foulée. Pourtant entré huit minutes plus tôt, l'ancien joueur de l'Inter semblait souffrir de la jambe gauche, laissant présager une blessure à la cheville ou au tendon d'Achille. Thiago Motta devrait être absent contre Amiens  Mais Unai Emery et le médecin du PSG ont rapidement tenu à dédramatiser la nature de cette blessure dimanche soir. Ce lundi, L'Equipe confirme que le gaucher ne souffre que d'une petite contracture au mollet gauche et qu'il a demandé à sortir pour ne prendre aucun risque, étant donné les nombreux matchs qui attendent le club francilien dans les prochaines semaines. Ainsi, Motta devrait être ménagé mercredi à Amiens, en quart de finale de la Coupe de la Ligue et pourrait revenir dès dimanche contre Nantes. Il est cependant plus probable qu'un retour se fasse la semaine prochaine, qui verra Paris affronter Dijon et se déplacer à Lyon. Le PSG encore plus incité à recruter ? Cette nouvelle devrait permettre à Unai Emery et la direction parisienne de vivre le Mercato d'hiver plus sereinement...ou les inviter à s'activer encore plus pour recruter une nouvelle sentinelle. La deuxième solution est cependant la plus probable. En effet, cette sortie prématurée n'incite pas à l'optimisme sur l'état de forme du numéro huit parisien. Et même si Giovani Lo Celso, capable de jouer à son poste, monte en puissance, l'Argentin n'apporte pas encore suffisamment de garanties au très haut niveau. Sans compter qu'Adrien Rabiot préfère toujours jouer en tant que relayeur... En résumé, Paris va devoir recruter.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.