L1 - PSG : Serge Aurier à Tottenham [officiel]

L1 - PSG : Serge Aurier à Tottenham [officiel]©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le jeudi 31 août 2017 à 13h30

C'est désormais officiel , Serge Aurier, le latéral droit du Paris Saint-Germain, va poursuivre sa carrière sous les couleurs de Tottenham (Premier League). Montant de la transaction : vingt-cinq millions d'euros, plus des bonus, pour un bail de cinq ans (+ une année supplémentaire en option).



Suite au prêt de Grzegorz Krychowiak à West Bromwich Albion, le Paris Saint-Germain poursuit son opération dégraissage avec le départ de Serge Aurier. Après avoir fini par obtenir son permis de travail (*), le latéral droit de vingt-quatre ans va poursuivre sa carrière sous les couleurs de Tottenham (qui a enregistré le départ de Kyle Walker à Manchester City). Manchester United était aussi sur les rangs, mais l'offre des Spurs a été jugée plus avantageuse... par le club de la Capitale. Un bail de cinq ans attend l'international ivoirien qui était barré par Thomas Meunier et par Daniel Alves sous les ordres d'Unai Emery.
27 M€ (bonus compris) pour Aurier
Après avoir lancé son marché son marché estival avec la venue du défenseur central colombien Davinson Sanchez (21 ans, Ajax Amsterdam), l'écurie managée par Mauricio Pochettino va débourser vingt-cinq millions d'euros, plus des bonus (2 M€), pour recruter l'ancien joueur de Lens et de Toulouse. Selon certaines indiscrétions, le natif d'Ouragahio doit percevoir un salaire annuel estimé aux alentours de six millions d'euros aux côtés des coéquipiers de Hugo Lloris, où il sera mis en concurrence avec Kieran Trippier (26 ans). Malgré quelques éclairs ici et là, Serge Aurier ne devrait pas laisser un souvenir impérissable du côté de l'écurie du président Nasser Al-Khelaïfi, notamment après son fameux dérapage sur Periscope.

(*) : Condamné à deux mois de prison ferme à la suite d'une altercation avec un policier en mai 2016, le Parisien ne pouvait pas bénéficier d'un visa de travail sur le sol britannique.




 

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU