L1 - PSG : Marquinhos au milieu, bientôt la fin du cadeau empoisonné ? (GS - Interne)

L1 - PSG : Marquinhos au milieu, bientôt la fin du cadeau empoisonné ? (GS - Interne)©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le dimanche 23 septembre 2018 à 00h15

Avec sa polyvalence, Marquinhos a bénéficié de temps de jeu au milieu de terrain depuis le début de la saison. Mais il n'y a pas montré toutes les qualités requises pour s'y imposer et un retour au 3-4-3 lui serait désormais salvateur. Dès dimanche à Rennes (15h00) ?

Cette fois, il n'y a plus de doute. Quand le PSG a communiqué son groupe pour le déplacement à Rennes dimanche (15h00), il a fait figurer Marquinhos parmi... les milieux. Pas forcément une bonne nouvelle pour celui qui vit certainement l'année civile la plus compliquée de sa carrière professionnelle. Jusqu'alors, l'international brésilien avait connu une évolution linéaire, franchissant les étapes les unes après les autres jusqu'à devenir l'un des défenseurs les plus sûrs d'Europe. Mais l'année en cours a marqué un net coup d'arrêt, sans qu'il n'en soit réellement responsable, parce que son niveau de performance n'a pas sensiblement baissé. Il a pourtant perdu sa place de titulaire en Seleçao en 2018, au profit de Thiago Silva, et a vécu la Coupe du Monde depuis le banc, n'en sortant qu'une minute lors du 8eme de finale contre le Mexique (2-0). Même chose au PSG, où Presnel Kimpembe parait l'avoir dépassé dans la hiérarchie en charnière pour s'installer aux côtés d'« O Monstro ».

Marquinhos n'avait plus joué au milieu depuis six ans


Le champion du monde français ne cesse d'ailleurs de marquer des points, avec encore un match de patron à Liverpool mardi (3-2). Sur la pelouse d'Anfield, Marquinhos était toutefois sur le terrain, mais à un poste inhabituel pour lui de sentinelle devant la défense. Jamais il n'y avait évolué jusqu'à cette saison, en dehors de trois matchs dans le championnat brésilien il y a six ans. Et jusque-là, l'expérience n'est pas forcément concluante. Il y avait débuté contre Angers (3-1) et Thomas Tuchel avait renouvelé l'expérience à Nîmes (2-4), sans que l'ancien de l'AS Rome ne montre de franches aptitudes pour le poste, tant dans le placement que dans l'utilisation du ballon. Le technicien allemand est néanmoins persuadé du contraire : « Vous devez des qualités physiques, tactiques et techniques, expliquait-il lundi en conférence de presse pour dresser le profil de la sentinelle idéale. Il possède tout ça. Marquinhos a aussi cette mentalité d'aider les autres et de leur faciliter le travail. C'est un joueur qui place l'équipe en priorité dans tous ses mouvements. »

Le retour de Verratti pour rebattre les cartes


Le natif de Sao Paulo (24 ans) a certes montré du mieux à Liverpool, notamment dans sa capacité à mieux se positionner dans la première relance. Mais il a encore manqué de spontanéité et de justesse, subissant le pressing intense des Reds. Le crash-test proposé par le vice-champion d'Europe en titre était certainement l'un des plus costauds auquel Marquinhos pouvait être confronté. Il a ainsi mis en lumière ses limites pour évoluer dans l'entrejeu. A priori, le retour de Marco Verratti, intéressant contre Saint-Etienne le week-end dernier (4-0) et disponible pour le déplacement à Rennes dimanche (15h00), après avoir manqué le déplacement à Anfield pour cause de suspension, devrait barrer la route de Marquinhos au milieu. Tuchel envisagerait de faire de l'international italien sa sentinelle, même si Rabiot peut aussi reculer d'un cran, et Angel Di Maria, Julian Draxler ou Christopher Nkunku sont autant de solutions pour compléter le trio.

Le 3-4-3, parfait pour le PSG et pour Marquinhos


Peu importe le message subliminal du PSG dans son tweet pour annoncer son groupe, l'avenir de « Marqui » se situe tout de même en défense. D'autant que le nouveau coach parisien a travaillé pendant la préparation et sur certaines séquences en matchs officiels une défense à trois qui pourrait remettre le joueur formé aux Corinthians dans une situation préférentielle sur le terrain. Le trident qu'il pourrait former avec Kimpembe et Thiago Silva n'aurait rien à envier à l'élite européennne. L'autre avantage pour Tuchel, c'est que ce système est le mieux adapté pour épouser les contours de son effectif bancal. Il lui permettrait d'aligner la paire Rabiot - Verratti au milieu, avec Meunier dans le couloir droit et Di Maria à l'opposé, puis le trio habituel devant. Une fois que « Gufetto » sera revenu en pleine possession de ses moyens, le PSG pourrait s'installer dans un 3-4-3 qui devrait convenir à merveille à ce groupe. Mais aussi à Marquinhos.

A voir aussi :
>>> Toute l'actu de la L1
>>> Toute l'actu du PSG

Vos réactions doivent respecter nos CGU.