L1 - PSG : Les latéraux, cet insoluble problème

L1 - PSG : Les latéraux, cet insoluble problème©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le dimanche 29 avril 2018 à 08h37

Comme la saison dernière, le PSG a vécu un exercice compliqué avec ses latéraux. Avec quatre joueurs en balance, dont certains partiront dans quelques semaines, le club de la Capitale semble même se diriger vers une nouvelle saison indécise en 2018-19.

Il y a encore trois ans, Serge Aurier impressionnait sur le flanc droit de la défense parisienne. En même temps, Maxwell donnait encore l'assurance d'un grand, et Layvin Kurzawa bénéficiait d'une réputation prometteuse. A la fin de la saison 2017-18, il ne reste quasiment plus rien de ces certitudes. Le PSG vient de boucler sa deuxième saison avec des problèmes de latéraux. Pourtant, l'été dernier, Yuri Berchiche et surtout Dani Alves sont arrivés pour revitaliser un secteur de jeu en déliquescence. Du premier, le public parisien n'attendait pas grand-chose. Et malgré cela, avec 29 matchs joués, c'est lui qui a été le plus utilisé à gauche, Unai Emery le préférant à un Layvin Kurzawa en pleine descente aux enfers. Mais le Basque ne devrait pas forcément faire de vieux os à Paris. Et s'il reste, ce ne sera sûrement pas dans la peau d'un titulaire.A gauche comme à droite, tout est flouL'intéressé le sait bien. Yuri Berchiche a reconnu à demi-mot qu'il aurait du mal à s'imposer sur la durée au PSG, il y a quelques jours dans les colonnes de Mundo Deportivo. Depuis, des rumeurs de retour en Liga (Athletic Bilbao et Atlético Madrid) se sont multipliées dans la presse espagnole. Dans le même temps, un départ de Layvin Kurzawa apparait plus que probable. Le joueur est dans une impasse au PSG, et la direction du champion de France ne semble pas opposée à son transfert, à condition de trouver un acquéreur capable de mettre le prix. Et à droite, alors ? De l'autre côté, Dani Alves a participé à 39 rencontres, toutes compétitions confondues, contre 29 pour Thomas Meunier. Le Belge espérait mieux pour sa deuxième saison, mais l'aura et le statut dans le vestiaire de son nouveau concurrent ont complètement freiné sa progression. Résultat, l'ancien joueur de Bruges se pose aussi des questions sur son avenir. Même Dani Alves n'est pas sûr de rester. A 34 ans, l'ancien Barcelonais n'a pas apporté ce qui était attendu de lui, et beaucoup n'ont pas digéré sa prestation catastrophique contre le Real Madrid en Ligue des Champions.Tuchel et la défense à troisEn résumé, l'été prochain, les cartes pourraient être complètement rebattues au niveau des latéraux parisiens. Et le PSG pourrait donc repartir de zéro. En attendant l'arrivée de Thomas Tuchel, plusieurs noms ont commencé à filtrer dans les médias internationaux ces dernières semaines. On parle beaucoup de Raphaël Guerreiro, que le probable successeur d'Unai Emery avait déjà fait venir à Dortmund. En Allemagne, le nom du prometteur Philipp Max (Augsbourg) est aussi cité, sans oublier le très cher Alex Sandro (Juventus), et les jeunes Alejandro Grimaldo (Benfica) et Kenedy (prêté à Newcastle par Chelsea). Que des noms d'arrières gauches, alors qu'à droite, la volonté de recrutement des dirigeants parisiens ne semble pas encore aussi claire. Reste que Thomas Tuchel a souvent eu recours à la défense à trois du côté de Dortmund. Avec Thiago Silva, Marquinhos et Presnel Kimpembe, le PSG possède trois centraux de niveau international. La clé est peut-être là...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.