L1 - PSG : Le titre dès ce dimanche pour couronner une domination sans partage

L1 - PSG : Le titre dès ce dimanche pour couronner une domination sans partage©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le dimanche 15 avril 2018 à 08h42

En cas de succès contre Monaco ce dimanche soir (21h00), le PSG sera sacré champion de France. En validant son titre dès la 33eme journée, qui plus est contre le club qui l'en a dépossédé il y a un an, le club de la Capitale donnerait encore plus d'ampleur à sa domination hexagonale.

C'est le destin d'un très grand club. Ou d'un club qui veut être très grand. Vous pouvez battre tous les records possibles sur la scène nationale, remporté tous les trophées à votre disposition à l'intérieur de vos frontières, et laissez un goût d'inachevé en fin de saison. La faute à cette élimination dès les 8emes de finale de la Ligue des Champions. Et pourtant, au moment où le PSG pourrait être sacré champion de France, ce dimanche soir en cas de victoire contre Monaco (21h00), il convient de s'arrêter un instant sur la saison exceptionnelle réalisée pour les hommes d'Unai Emery en Ligue 1. « On banalise trop ce championnat, a rappelé cette semaine Alphonse Areola au micro de l'AFP et d'Europe 1. Ce sont des efforts de long terme, on travaille depuis début juillet, et ça se joue sur toute une saison. Il faut être régulier, ne pas se blesser, être performants sur toute la saison... »Le PSG peut franchir la barre des 100 pointsLe gardien parisien sait de quoi il parle. Depuis son but, il a vu ses coéquipiers enchaîner les très grosses performances en championnat. A six journées de la fin de la saison, le PSG peut d'ailleurs encore battre son record de points (96) établi en 2015-16, et même franchir la barre des 100 points en cas de sans-faute. Il y a deux ans, les Parisiens avaient fêté leur titre dès la 30eme journée. Mais à l'époque, c'est aussi parce que la concurrence était inexistante. Au soir de la 33eme journée, le PSG comptait 28 points d'avance sur son dauphin, là où il pourrait en compter 17 en cas de succès contre l'ASM. Le grand écart. Et que dire de la progression du club de la Capitale depuis le début de l'ère QSI. Au même stade de la saison, en 2012-13, saison du premier titre de champion, l'équipe de Carlo Ancelotti ne comptait « que » 70 points !Areola : « Encore plus symbolique face à Monaco »Seuls Strasbourg et Lyon ont réussi à faire tomber Paris en championnat cette saison. Malgré des saisons très abouties sur le plan comptable, jamais Monaco, Lyon et Marseille n'ont été en mesure de faire douter ce PSG-là. Une domination de géant que les Parisiens ont peut-être construit dans la frustration de se voir devancer par Monaco la saison passée. Le hasard du calendrier leur permet de récupérer leur bien contre le club du Rocher. Forcément symbolique. « L'année dernière, ils nous avaient pris ce titre et ça nous a fait mal parce que le club avait l'habitude de le remporter chaque année, poursuit Alphonse Areola. C'est encore plus symbolique face à eux. On a l'occasion de reprendre ce titre, de le faire rentrer ici à Paris. »Emery : « La possibilité d'être champion devant notre public, c'est important »Pourtant, malgré le titre attendu et malgré la fête, les scènes de liesse seront à n'en pas douter remplies de modestie. Car le PSG garde en travers de la gorge son nouvel échec européen. Ce qui, à entendre Unai Emery, ne doit pas l'empêcher de savourer pleinement ce nouveau trophée qui arrive. « Le championnat donne la régularité de l'équipe, a lancé le Basque en conférence de presse vendredi. Tous les titres possibles sont importants pour nous. Tous les joueurs pensent comme ça. La possibilité d'être champion devant notre public, c'est important. Saint-Etienne a 10 titres, l'OM 9, Monaco 8. Nous 6. Nous voulons gagner pour petit à petit devenir, dans l'histoire, l'équipe qui a le plus de titres de champion. » L'ancien coach sévillan prendra sa part dans cette quête. Mais ce n'est un secret pour personne que le PSG la poursuivra sans lui.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU