L1 - PSG : La frustration grandissante de Javier Pastore

L1 - PSG : La frustration grandissante de Javier Pastore©Media365

Robert LANGER, publié le lundi 27 novembre 2017 à 08h15

Remplaçant lors de l'affiche de dimanche soir contre Monaco, Javier Pastore, le milieu de terrain offensif du Paris Saint-Germain, ne cache pas sa frustration. Libre en juin 2019, l'Argentin pourrait faire ses valises dès cet hiver. Pareil pour Angel Di Maria.



Malgré la victoire de dimanche soir sur la pelouse de Monaco (2-1, 14eme journée de Ligue 1), tous les joueurs parisiens n'ont pas forcément le sourire. Remplaçant lors de cette affiche à Louis-II, Javier Pastore (28 ans), le milieu de terrain offensif du club de la Capitale, ne cache pas sa frustration. « J'étais déçu (de démarrer sur le blanc, a expliqué l'international argentin dans des propos relayés par l'AFP. J'ai toujours envie de jouer. Je ne joue pas les matchs importants comme en Ligue des Champions ou aujourd'hui, ça a plus ou moins été comme ça toute l'année. Je l'ai déjà dit : je vais réfléchir à mon avenir. Mais l'important est d'essayer d'aider l'équipe pendant les dix minutes que je joue. »
La parole pour Pastore, le geste pour Di Maria
Sous contrat jusqu'en juin 2019 avec l'écurie du président Nasser Al-Khelaïfi, l'ancien joueur de Palerme pourrait profiter de la prochaine période de mutations pour faire ses valises (Inter Milan ? FC Séville ? Atlético Madrid ?). Idem concernant Lucas Moura (qui n'était dans le groupe dimanche soir) et Angel Di Maria. Ce dernier était aussi remplaçant contre l'ASM et la situation est visiblement pesante. L'ex-sociétaire du Benfica Lisbonne, du Real Madrid et de Manchester United a passé son échauffement assis sur un ballon au centre de la pelouse. Le tout à regarder les autres faire un toro ou des passes. Selon Le Parisien, il n'y a rien de répréhensible dans son attitude car les joueurs parisiens qui ne sont pas titulaires sont libres de leur préparation d'avant-match, mais le numéro 11 a voulu faire passer un message.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU