L1 - PSG : Areola est devenu incontestable

L1 - PSG : Areola est devenu incontestable©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le samedi 30 septembre 2017 à 07h50

Y a-t-il encore des débats au Paris Saint-Germain ? La méforme de Marco Verratti étouffée par la bonne série de résultats, le « penaltygate » renvoyé au prochain coup de sifflet dans la surface de réparation adverse, faut-il remettre la causerie des gardiens de but sur la table ? Pas vraiment. Car depuis sa sortie à Metz, Alphonse Areola maîtrise son sujet. Et sa prestation face au mastodonte européen qu'est le Bayern Munich a repoussé très loin les doutes qui l'entouraient.

Le match de Ligue des Champions a aussi eu le mérite de recentrer les attentions sur le rôle premier d'un gardien de but : être décisif avec ses mains plutôt qu'avec ses pieds. Le portier français, auteur de six arrêts face au club allemand, s'est offert une bonne bouffée de tranquillité. « J'ai su répondre présent », avait-il simplement commenté après la rencontre. Devant des joueurs comme Robert Lewandowski, Javi Martinez ou encore Kingsley Coman, la tâche était pourtant d'envergure. La hiérarchie est désormais plus claire que jamais, Unai Emery l'ayant définitivement éclaircie alors qu'il avait, jusque-là, pris l'habitude de laisser planer l'incertitude pour conserver ses deux options sous pression. « J'ai confiance dans nos gardiens et notamment dans Alphonse. Je veux de la tranquillité à ce poste, qu'il travaille, qu'il joue. Il a confiance, il progresse avec l'équipe, a commenté le technicien espagnol en conférence de presse. Nous voulons que les joueurs restent tranquilles pour travailler et faire des matchs comme celui de mercredi. »
Regarder les cadors dans les yeux, et viser plus haut en Bleu ?
Areola n'est pas infaillible, et il a encore semblé hésitant lors de certaines sorties hors de ses six mètres, face au Bayern. Mais sa marge de progression est énorme. Et son jeu au pied s'est considérablement amélioré. Parmi les cinq grands championnats et les équipes dont la possession est très élevée, le portier parisien est celui dont le pourcentage de passes réussies est le plus haut (87,9%) devant Ederson (87,3%), Marc-André ter Stegen (86,6%), Gianluigi Buffon (80,2%), Keylor Navas (73,2%), ou Thibaut Courtois (67%). Voilà pour les idées reçues. Reste les perspectives. Elles sont très ouvertes. Car même Didier Deschamps est attentif. « Je pense qu'Alphonse ne savait pas sur quel pied danser en début de saison. Il ne partait pas forcément numéro 1, il a été mis numéro 1. Il assume une forte pression. Il est efficace, sobre. Il dégage beaucoup de tranquillité avec ce qui a pu être dit ou écrit », rappelait le sélectionneur des Bleus au moment de dévoiler sa liste, rappelant aussi qu'Areola était toujours le n°3 de l'équipe de France. Steve Mandanda prenant beaucoup moins la lumière -et encaissant beaucoup plus de buts- depuis le début de saison, Ce n'est peut-être qu'une question de temps.

 
14 commentaires - L1 - PSG : Areola est devenu incontestable
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]