L1 - PSG : Al-Khelaïfi, Emery, joueurs, ils ne doivent pas se manquer !

L1 - PSG : Al-Khelaïfi, Emery, joueurs, ils ne doivent pas se manquer !©Media365

Quentin Migliarini, publié le dimanche 19 mars 2017 à 10h01

Entre le choc face à Lyon dimanche et la finale de la Coupe de la Ligue le 1er avril, le PSG pourrait perdre gros en l'espace d'une dizaine de jours. Du président aux joueurs, en passant par l'entraîneur, tous sont potentiellement menacés.

Il se sait en danger. En multipliant les sorties depuis l'humiliation infligée par le FC Barcelone au Camp Nou (6-1), Nasser Al-Khelaïfi essaie de reprendre la main. Un accroc de plus, au Parc des Princes contre Lyon dimanche (21h00), ou en finale de la Coupe de la Ligue le 1er avril, et son aventure à la tête du Paris Saint-Germain pourrait bel et bien prendre fin. Le président du club de la Capitale n'est pas officiellement menacé, mais son amitié qui le lie à l'émir du Qatar, propriétaire du PSG, n'a certainement pas été de trop pour résister aux secousses. Ce dernier avait très mal vécu la déconvenue contre Manchester City l'an passé en Ligue des Champions. On peut aisément imaginer qu'il en fut de même lorsque son club est devenu la risée du football européen. Pour sauver sa tête, Al-Khelaïfi pourrait être tenté de sacrifier un nouvel entraîneur (après Laurent Blanc), et ainsi se séparer d'Unai Emery. Il a beau assurer, auprès de nos confrères du Parisien, que le coach espagnol a son soutien « plein et entier », le moindre faux pas pourrait avoir de lourdes conséquences.
Unai Emery, de héros à zéro
Ainsi va la vie d'entraîneur du PSG. Glorifié un jour, contesté le lendemain. L'ascenseur émotionnel du Camp Nou a détruit la réputation d'Emery. Passé de héros à paria le temps d'une soirée traumatisante, le Basque a dilapidé la crédibilité qu'il s'était forgée à l'issue du match aller. Il assure pourtant n'avoir jamais songé à démissionner. « J'ai traversé beaucoup de mauvais moments dans ma carrière. Si j'avais renoncé à chaque fois, je serais à la maison depuis longtemps », déclarait-il après la rencontre. Il a depuis défini trois axes de travail afin de relancer une fin de saison moins emballante, où il faudra tout de même aller chercher trois titres. Un triplé national qui ressemble à un minimum syndical, le PSG l'ayant accompli ses deux dernières saisons. Dans un peu plus de dix jours, deux de ses trois objectifs pourraient être envolés, ou au moins avoir pris du plomb dans l'aile. De ses choix dépendront le destin parisien cette saison.
Des joueurs poussés vers la sortie
Et plus encore la viabilité du projet qatari, mis à mal par les échecs répétés, aussi bien en Ligue des Champions qu'en coulisses et sur le marché des transferts. Les renforts arrivés l'été dernier n'ont pas apporté la moindre plus-value cette saison, en dehors de Thomas Meunier. Pas plus que le roulement décidé au poste de gardien de but. Ce choix assumé par Unai Emery aurait même tendance à fragiliser Kevin Trapp et Alphonse Areola. Toutefois, la responsabilité du staff ne doit pas occulter le comportement de certains cadres, à commencer par Thiago Silva. Fragile, le capitaine parisien s'est une nouvelle fois caché au plus fort de la tempête. Le cas de Serge Aurier interroge également. En retrait sur le plan sportif, le latéral droit ivoirien s'est encore distingué de mauvaise façon en oubliant d'enfiler sa tenue alors qu'il était susceptible de rentrer sur le terrain contre Lorient (2-1). Le manque de professionnalisme de certains cadres agace en haut lieu et plusieurs joueurs ont d'ores et déjà été placés sur la liste des transferts. Preuve qu'après l'épisode de la « remuntada », plus personne n'est à l'abri à Paris.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
6 commentaires - L1 - PSG : Al-Khelaïfi, Emery, joueurs, ils ne doivent pas se manquer !
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]