L1 - PSG : A défaut de jouer, Neymar aura au moins l'air concerné par la fin de saison parisienne

L1 - PSG : A défaut de jouer, Neymar aura au moins l'air concerné par la fin de saison parisienne©Media365

Arthur Merle, publié le vendredi 04 mai 2018 à 08h30

Alors que son retour à Paris est imminent, Neymar sera donc dans la Capitale pour les dernières échéances du PSG cette saison. Si la probabilité de voir le Brésilien jouer à court terme est maigre, sa présence sera importante en termes d'image et pour son statut.

« Après le non-match et la piètre prestation des nôtres contre le Real, les péripéties de la gestion d'une blessure, à la limite de l'indécence et loin de notre ville, et les comportements irrespectueux qui se multiplient envers les supporters, que ce soit sur le terrain ou sur les réseaux sociaux, nous exigeons de la part de nos joueurs un peu plus de retenue et surtout de respect vis-à-vis de l'institution qu'est le Paris Saint-Germain ». Difficile de ne pas voir, dans un communiqué publié par le Collectif ultras Paris vendredi dernier, un tacle adressé à Neymar. Depuis sa blessure lors du dernier « Classique » entre le PSG et l'OM fin février, l'ancien joueur du Barça n'a pas remis les pieds dans la capitale française, effectuant sa rééducation au Brésil. Ce qui a évidemment agacé. Et comme si cela ne suffisait pas, ses parties de poker en ligne durant la soirée du titre contre Monaco - mises en avant sur les réseaux sociaux - n'ont plaidé ni en la faveur d'un joueur semble-t-il désintéressé, ni en celle d'un PSG quelque peu décrédibilisé. Et dans ces cas-là, les rumeurs de départ au Real Madrid ou autre retour au FC Barcelone - pourtant existantes depuis son arrivée ou presque - sont soudain prises beaucoup plus au sérieux...Neymar présent pour la finale de la Coupe de France et la célébration du titreEn ce sens, voir la star de 26 ans regagner le centre Ooredoo devrait apaiser une tension naissante, ou du moins une situation devenant presque malsaine. Côté santé, le Brésilien va continuer sa rééducation et ne devrait pas retrouver de sitôt le chemin de l'entraînement. Les derniers bilans sont positifs quant à l'évolution des blessures de l'ancien Barcelonais, comme annoncé dimanche par le club francilien, qui  a précisé que des tests seraient effectués dans les prochains jours. Mais paradoxalement, l'état de la cheville droite de Neymar n'est pas le plus important à court terme. Du moins pas autant pour Paris - qui n'a plus grand-chose à jouer hormis une finale de Coupe de France plus qu'à sa portée - que pour la sélection brésilienne, qui espère bien pouvoir compter sur un homme en plein état de forme pour le Mondial russe. L'homme aux 28 buts cette saison devrait assister à la finale de Coupe de France contre Les Herbiers mardi, ainsi qu'à la cérémonie de remise du trophée de la Ligue 1 le 12 mai prochain au Parc des Princes. Et l'essentiel se situe bien là. Ou plutôt le minimum, pour un joueur appelé à porter le renouveau parisien sur ses épaules la saison prochaine.Emery : « Mon opinion est qu'au PSG, le leader s'appellera Neymar »Ce rôle de leader, sur et en dehors du terrain, allait évidemment de paire avec le prix mais aussi la portée de son transfert l'été dernier. Mais sa longue blessure ne lui a visiblement pas encore permis de prendre entièrement le pouvoir : « Dans chaque club tu dois savoir quel rôle tu occupes et quel rôle te confie le reste du groupe. Mon opinion est qu'au PSG le leader s'appelle Neymar. Ou plus exactement, le leader s'appellera Neymar, car il est en train de le devenir » a déclaré à ce sujet Unai Emery dans une interview accordée au magazine en ligne espagnol « The Tactical Room » mardi. La saison prochaine, l'ancien de Santos sera encore plus au cœur du projet francilien, qui va prendre un nouveau virage avec le départ du technicien basque mais aussi un probable chamboulement de l'effectif. « C'est un processus auquel il manque encore un peu de temps afin de se consolider. A Manchester City, le chef c'est Pep (Guardiola). Au PSG, le chef doit être Neymar », a insisté Emery. Un chef est là dans tous les moments clés et ne se distrait pas au moment d'officialiser un titre de champion de France. Avant de reprendre les choses en main sur le terrain, Neymar entamera donc dès ce week-end - au moins symboliquement - le début de la fin d'une conquête inachevée, au sein de son groupe et aux yeux de ses supporters. Histoire d'être, cette fois-ci à 100%, le chef de file tant attendu la saison prochaine.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU