Justice : De nouveaux éléments contre le président du PSG ?

Justice : De nouveaux éléments contre le président du PSG ?©Media365

Rédaction , publié le vendredi 13 octobre 2017 à 17h49

L'étau se resserre autour de Nasser Al-Khelaïfi. Jeudi, la justice suisse a annoncé mener une enquête pour corruption visant le président du PSG et Jérôme Valcke, l'ancien secrétaire général de la FIFA.

Le dirigeant qatarien est visé en qualité de directeur de la société beIN Media, et est soupçonné d'avoir offert des avantages au Français dans le cadre de l'attribution des droits TV des Coupes du Monde 2026 et 2030. Ce vendredi, de nouveaux éléments sont apparus. D'un côté, la FIFA a décidé d'ouvrir une enquête selon une information de l'AFP. La chambre d'investigation de la commission d'éthique, justice interne de la FIFA, « a ouvert jeudi soir une enquête préliminaire à l'encontre de Nasser Al-Khelaïfi », a déclaré un porte-parole de la Fédération à l'AFP. Dans le même temps, on a appris que la police italienne a perquisitionné une villa à Porto Cervo, en Sardaigne. Selon les enquêteurs, cette villa serait le « moyen de corruption » utilisé par Nasser Al-Khelaïfi envers Jérôme Valcke. La police italienne précise que la valeur de la villa est estimée à sept millions d'euros. Selon L'Equipe, la riposte se prépare. Jean-Martial Ribes, directeur communication du PSG et de son actionnaire Qatar Sports Investments (QSI) et proche collaborateur de Nasser Al-Khelaïfi, est arrivé ce vendredi après-midi à Doha, accompagné d'un avocat afin d'organiser la défense du président du PSG. Le club de la Capitale, lui, n'est aucunement concerné par l'enquête.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU