Coupe de France : Les places de la finale laissées aux soignants ?

Coupe de France : Les places de la finale laissées aux soignants ?©Media365
A lire aussi

Paul Rouget : publié le mercredi 08 juillet 2020 à 14h12

Les supporters du PSG et de Saint-Etienne envisageraient de laisser leurs places pour la finale de la Coupe de France aux personnels soignants.


Si, contrairement à la plupart des championnats européens, la Ligue 1, arrêtée début mars en raison de la pandémie de coronavirus, ne reprendra avant la saison prochaine, les finales des Coupes nationales vont elles bien avoir lieu cet été. Mais le vendredi au lieu du samedi, à cause de... Fort Boyard. D'abord celle de la Coupe de France, le 24 juillet entre le PSG et Saint-Etienne, puis la dernière finale de la Coupe de Ligue, qui mettra aux prises Parisiens et Lyonnais une semaine plus tard, avant la suppression de la compétition. 

Des finales qui sont censées se disputer devant un public réduit, le juge des référés du Conseil d'État ayant confirmé lundi l'interdiction des rassemblements de plus de 5 000 personnes en raison de la situation sanitaire. Ce qui devrait être officialisé vendredi pour ces deux finales, même si Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, confiait il y a deux semaines au Parisien avoir "demandé un nombre plus important. 25 000 ou 50 000, ça peut passer si le Covid-19 ne nous fait pas de misère dans les jours qui viennent. J'espère que le 10 juillet, on aura un résultat positif." 

Entre 1 200 et 1 500 places par club ? 

Mais qui pourra assister à ces finales ? D'après L'Equipe, le PSG et Saint-Etienne devraient se voir attribuer entre 1 200 et 1 500 places. Sauf qu'elles ne seront pas toutes allouées aux fans des deux équipes. "Le club va inviter les VIP, les salariés, les familles de joueurs et les partenaires, donc on ne sait pas combien il restera de places pour nous", avoue au quotidien sportif Jean-Guy Riou, le président de l'Union des supporters stéphanois (USS). Et alors que certains groupes stéphanois pourraient boycotter la rencontre, certains Parisiens seraient dans le même état d'esprit. 

Et comme l'USS, le CUP (Collectif Ultras Paris) envisagerait d'offrir les places qui leur seront attribués aux personnels soignants, particulièrement mis à l'épreuve par la crise sanitaire. Ce qui constituerait un très beau geste de solidarité de leur part.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.