Clé du fair-play financier, le nouveau sponsor maillot du PSG sera annoncé fin mars

Clé du fair-play financier, le nouveau sponsor maillot du PSG sera annoncé fin mars©Media365
A lire aussi

Julien Pereira, publié le mardi 19 février 2019 à 11h20

D'après nos confrères du Parisien, le Paris Saint-Germain dévoilera l'identité de son nouveau sponsor maillot à la fin du mois de mars.

De prime abord, ce n'est qu'un nom floqué sur un maillot de foot. En réalité, c'est peut-être une clé qui dégagera l'horizon du Paris Saint-Germain. Le club champion de France était à la recherche d'une nouvelle marque pour habiller sa tunique. Les relations diplomatiques tendues entre le Qatar et les Emirats Arabes Unis, ainsi que la somme réclamée par le président Nasser Al-Khelaïfi, estimée à 80 millions d'euros par an selon L'Equipe, ont verrouillé le renouvellement du contrat de sponsoring noué avec Fly Emirates il y a 13 ans. Il expirera donc à la fin de la saison. Mais Paris en a visiblement trouvé un autre, nos confrères du Parisien évoquant une annonce « d'ici fin mars ».



Reste à en connaître l'identité, bien sûr, mais surtout les gains. A priori, ce ne sera pas Qatar Ariways, un temps évoqué mais probablement oublié, notamment pour évacuer le spectre d'un éventuel conflit d'intérêt, alors que l'UEFA a déjà dévalué plusieurs des contrats de sponsoring noués entre le PSG et des entreprises qatariennes. Le quotidien précise que plusieurs secteurs (banques, assurances, électroménager...) ont manifesté un intérêt. Le club de la Capitale souhaiterait, par le nouveau partenariat, recevoir un montant annuel égal ou supérieur à 50 millions d'euros, correspondant donc au double de la somme versée, jusqu'ici, par Fly Emirates, bonus exclus.

Un tel montant placerait le PSG au même niveau que la plupart des grands clubs européens : loin devant la Juventus (16,5 millions d'euros avec Jeep) ou le Bayern Munich (30 millions avec Telekom) mais juste derrière Manchester City (51 millions avec Etihad) ou le FC Barcelone (55 millions avec Rakuten). Il serait, surtout, un atout énorme pour la défense du club face à l'ICFC, l'Instance de Contrôle Financier, organe de l'UEFA chargé de surveiller le respect des règles du fair-play financier.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.