Callum Hudson-Odoi (Chelsea) également pisté par le PSG ?

Callum Hudson-Odoi (Chelsea) également pisté par le PSG ?©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 22 février 2019 à 00h32

Selon le Sun, le Paris Saint-Germain songerait à faire une offre l'été prochain pour le prometteur ailier de Chelsea Callum Hudson-Odoi (18 ans).

Six matchs de Ligue Europa, quatre de Premier League et quelques apparitions en Coupes nationales pour, au total, quatre buts et cinq passes décisives toutes compétitions confondues : voilà comment Callum Hudson-Odoi a attiré l'œil de plusieurs top clubs européens cette saison, voire avant. Et à en croire les informations du Sun, le Paris Saint-Germain ferait partie des écuries intéressées par le très prometteur ailier de Chelsea, âgé de seulement 18 ans. Le club francilien préparerait en effet une offre en vue de l'été prochain pour celui qui a inscrit le troisième but de Chelsea contre Malmö jeudi soir (3-0), en seizièmes de finale retour de Ligue Europa. Le club du président Nasser Al-Khelaïfi devra toutefois - si cet intérêt est réel - faire face à une concurrence très rude dans ce dossier.

Le PSG, le Bayern Munich et la Juventus Turin sur Hudson-Odoi

En effet, lors du dernier Mercato hivernal, le natif de Londres avait été annoncé tout proche du Bayern Munich. Mais les dirigeants bavarois n'ont pas trouvé d'accord avec leurs homologues anglais, qui attendaient environ 40 millions d'euros pour leur pépite alors que le club allemand en offrait « seulement » une trentaine. La formation entraînée par Niko Kovac n'est pas la seule à s'être intéressée de près à ce joueur décomplexé, percutant et bon dribbleur lors de la dernière période de tractations. En effet, le Mirror expliquait courant janvier que la Juventus Turin avait tenté une offensive de dernière minute pour celui qui est capable d'évoluer des deux côtés du terrain, voire en soutien de l'attaquant. Un feuilleton qui alimentera sans doute de nombreuses rumeurs dans les semaines à venir...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.