Brésil : La victime présumée de Neymar s'explique dans une interview

Brésil : La victime présumée de Neymar s'explique dans une interview©Media365

Rédaction , publié le jeudi 06 juin 2019 à 07h35

C'est la chaine de télévision SBT qui s'est offert l'un des scoops de l'année au Brésil. Mercredi soir, elle a diffusé une interview de la jeune fille qui accuse Neymar de viol.



Il s'agit de sa première prise de parole publique pour celle dont on ignorait même le nom avant cette intervention télévisée. Najila Mendes de Souza est donc sortie de l'anonymat. Et elle frappe fort, réitérant ses accusations à l'encontre du joueur du Paris Saint-Germain. « Oui, j'ai été victime de viol ! D'une agression suivie d'un viol. Je le confirme », a répété la plaignante. Invitée à détailler sa version des faits, la jeune fille s'est lancée dans un récit parfois cru. Sur leur rencontre, elle confirme l'avoir contacté « via Instagram ». Après quelques échanges de messages et de photos, Neymar l'aurait invité à Paris. « Je voulais le rencontrer, avoir une relation sexuelle avec lui. C'était ma volonté », reconnait-elle. C'est au moment de leur arrivée à l'hôtel que les choses auraient dérapé, selon ses dires. « Mais quand il est arrivé à l'hôtel, il était agressif, totalement différent de celui que j'ai connu à travers les messages. »

« Je veux qu'il paye ! »

Refusant un acte sexuel sans préservatif, Najila Mendes de Souza n'aurait alors pas été entendue par Neymar. « Il n'a rien dit. On a continué et puis, il m'a retournée et a commis l'acte. Je lui ai demandé d'arrêter. Pendant qu'il commettait l'acte, il continuait de me frapper les fesses violemment. Je lui ai dit plusieurs fois : ''stop, stop''. J'étais prête à avoir une relation sexuelle consentie. Mais c'est devenu un viol quand il m'a dit qu'il n'avait pas de préservatif. » Interrogée sur sa version des faits, qui aurait changé depuis le début de l'affaire, la plaignante s'explique : « J'ai senti une forme de préjugé à mon égard. Il (son avocat) me croyait mais pas intégralement. Il voulait défendre l'agression, car il a vu la photo que Neymar m'a envoyée, mais pas le viol », regrette-t-elle. Aujourd'hui, la jeune femme est bien décidée à aller au bout de cette procédure : « C'est une question d'honneur. Je suis traumatisée. Je veux qu'il paye pour ce qu'il a fait ! »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.