Bernard Mendy livre ses anecdotes sur le PSG

Bernard Mendy livre ses anecdotes sur le PSG©Media365

Rédaction , publié le dimanche 14 janvier 2018 à 07h49

Bernard Mendy (36 ans) a joué au Paris SG pendant huit saisons. Le latéral droit a donc de belles anecdotes à raconter sur cette période.

Ronaldinho, Okocha, son but en finale de la Coupe de la Ligue contre Lens en 2006 : Bernard Mendy a de nombreuses histoires à raconter sur tous ces sujets. Le latéral droit a passé huit saisons au Paris SG, une très longue période dans la capitale évoquée dans le quotidien L'Equipe. Pour celui qui est désormais adjoint de Patrice Lair, entraîneur de la section féminine, "Jay-Jay Okocha était meilleur que Ronnie en technique pure". A l'entraînement, Bernard Mendy et ses équipiers "s'asseyaient autour d'eux pour les regarder jouer au tennis-ballon avec les épaules, la poitrine, les fesses". En revanche, le Brésilien était toujours le plus décisif des deux, quelque-soit sa forme du jour. "Avec son cousin, que Ronnie nous présentait comme son frère, on pouvait le retrouver le mardi soir au Milliardaire, le mercredi au VIP Room, le jeudi dans une autre boîte de nuit. Le lendemain, il arrivait les yeux rougis mais le samedi, il mettait un doublé".Sa meilleur saison en 2004 et son penalty contre Lens en 2008C'est lors de son deuxième passage sous le maillot du club de la capitale que Bernard Mendy s'est imposé réellement, connaissant sa meilleure saison en professionnelle sous les ordres de Vahid Halilodzic notamment en 2004. "Je revenais de prêt à Boloton et Vahid me dit qu'il compte sur moi. On se sentait invincibles (le PSG finira deuxième derrière l'OL et gagnera la Coupe de France) et j'avais été élu meilleur latéral du championnat. J'ai connu ma première sélection. L'année top". Deux ans plus tard, Bernard Mendy traverse une période plus difficile et adresse bras d'honneur au Parc des Princes lors d'un match contre Nice, son "plus gros raté". Mais en 2008, il offre la Coupe de France au club en convertissant le penalty de la finale contre Lens à la 93e minute. "Rothen, il faut le dire, s'est chié dessus. Il avait dit qu'il tirerait (...). Quand le moment est arrivé, il m'a donné le ballon. Les autres savaient que j'allais marquer".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU