Affaire Al-Khelaïfi : Le président du PSG contre-attaque

Affaire Al-Khelaïfi : Le président du PSG contre-attaque©Media365
A lire aussi

Robert LANGER, publié le lundi 15 juillet 2019 à 21h21

Nasser Al-Khelaïfi, le président du Paris Saint-Germain, va déposer plainte pour « faux et usage de faux » contre Mediapart.



Dans la tourmente pour le transfert de Javier Pastore en 2011, Nasser Al-Khelaïfi a décidé de contre-attaquer. Suite aux révélations de Mediapart, notamment, le président du Paris Saint-Germain passe à l'offensive par l'intermédiaire de son avocat. « Nous allons déposer plainte pour faux et usage de faux, a indiqué Me Francis Szpiner à nos confrères de L'Equipe. Ce sont des méthodes inacceptables. Mediapart a refusé de nous le communiquer, soi-disant à cause du secret des sources, et ils le publient juste après. (...) La déclaration de mon client est exacte (ndlr : le dirigeant parisien a déclaré au juge d'instruction ne pas avoir « la signature » d'Oryx QSI et donc ne pas pouvoir « engager la moindre dépense »). Nous donnons au juge des documents certifiés par les autorités qataries, à quelle date Nasser Al-Khelaïfi a été dans cette société, à quelle date il n'y était pas, qui a le pouvoir et qui est actionnaire. Il n'a jamais eu la possibilité de faire le virement et le seul document qui contredise sa version est un faux. »

Plusieurs documents qui accusent Al-Khelaïfi



Pour rappel, Nasser Al-Khelaïfi aurait réclamé de lui-même au futur Emir du Qatar le versement d'une commission de 2 millions d'euros à Marcelo Simonian, l'agent de Javier Pastore, lors du transfert de l'Argentin au PSG en 2011. Aussi le président parisien aurait demandé à ce que 200 000 dollars de frais soient payés à une entreprise qatarie dirigée par son frère.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.