Adrien Rabiot (PSG) privé de prime d'éthique ?

Adrien Rabiot (PSG) privé de prime d'éthique ?©Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le jeudi 21 février 2019 à 22h10

Selon L'Equipe, le PSG souhaiterait retirer à Adrien Rabiot sa « prime d'éthique » pour ne pas s'être rendu en stage au Qatar, en janvier. Le club francilien avait pourtant justifié cette absence par des « raisons familiales » à l'époque...

Déjà écarté du groupe du Paris Saint-Germain depuis le début du mois de décembre et son refus de prolonger, Adrien Rabiot pourrait voir son conflit avec le club francilien prendre une nouvelle tournure. En effet, à en croire L'Equipe, le PSG souhaiterait retirer à son milieu de terrain sa « prime d'éthique » -un pourcentage du salaire que le club peut soustraire à un joueur en cas de mauvais comportement- sur plusieurs mois. La cause ? L'absence de l'international français lors du stage hivernal au Qatar, effectué entre le 13 janvier et le 17 janvier dernier. Très surprenant, étant donné que le gaucher avait justifié cette absence par un deuil familial. L'écurie du président Nasser Al-Khelaïfi avait d'ailleurs communiqué à ce sujet, sur Twitter : « Adrien Rabiot ne participera pas au Qatar Tour pour des raisons familiales. Le club n'apportera pas de commentaire public à cette décision par respect pour sa famille et ses proches », pouvait-on lire à l'époque.


Rabiot en conflit avec le PSG comme Ben Arfa ?



La relation entre les deux parties pourrait donc se tendre considérablement si cette information venait à être confirmée. Puisque globalement, cela signifierait que le joueur a menti sur son absence... ou que le club francilien est en train de tutoyer certaines limites à ne pas franchir. Un possible différend qui n'est pas sans rappeler celui qui oppose Paris à Hatem Ben Arfa. Le joueur qui évolue actuellement au Stade Rennais a en effet saisi le tribunal des Prud'hommes, comme l'indiquait RMC début février, réclamant à son ancienne écurie entre sept et huit millions d'euros. Le clan HBA exigerait ainsi, entre autres, le paiement de la prime d'éthique du mois de décembre 2017 (100 000 euros), qui ne lui avait pas été versée par le PSG en raison... de son absence d'un stage au Qatar.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.