Valbuena a vraiment tout perdu

Valbuena a vraiment tout perdu©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le lundi 11 avril 2016 à 13h25

Remplaçant depuis son retour de blessure, Mathieu Valbuena a exprimé sa frustration vendredi à Montpellier. Le fruit d'une colère accumulée depuis le début de la saison, avec en point d'orgue la perspective de rater l'Euro 2016 avec l'équipe de France.

Mathieu Valbuena a tout de la bombe à retardement dans le vestiaire lyonnais tant il semble au bord de la crise de nerfs. Déjà pourrie par l'affaire de la sex-tape et des blessures à répétition, sans oublier des performances mitigées pour ne pas dire plus, la saison du milieu de l'OL pourrait bien virer au cauchemar le 12 mai prochain. C'est à cette date que Didier Deschamps dévoilera la liste des vingt-trois joueurs retenus dans le groupe France pour l'Euro 2016 et Valbuena a toutes les chances de ne pas en être. Parce qu'il n'a plus été d'un rassemblement chez les Bleus depuis octobre et son échange avec Karim Benzema ayant déclenché le tourbillon médiatique embarquant les deux joueurs. Parce que la concurrence dans le secteur offensif s'avère plus féroce que jamais. Enfin parce qu'il a tout simplement perdu sa place de titulaire en club et qu'il se contente désormais des miettes. Une situation qui pèse sur le moral de Valbuena
Un match référence sans Valbuena
Ce dernier aurait explosé dans les couloirs de La Mosson après la victoire de Lyon à Montpellier vendredi (0-2), où il n'est entré en jeu que pour le dernier quart d'heure. L'Equipe révèle que l'ancien Marseillais aurait fait part de sa frustration à Jean-Michel Aulas et lui aurait lâché : « Ça ne peut plus durer ». Le président de l'OL a beau évoquer « une méprise » et démentir via son réseau social préféré, la scène a tout ce qu'il y a de plus crédible.


Etre remplaçant sur la durée, Valbuena ne savait plus ce que c'était. Et pourtant, il doit se trouver à court d'arguments pour sa défense. Celui qui est revenu en L1 l'été dernier après une saison au Dynamo Moscou traverse actuellement la période la plus difficile de sa carrière depuis sa révélation au plus haut niveau avec Marseille. Il n'a jamais trouvé sa place à Lyon, que ce soit sur le terrain ou dans le vestiaire. Il a enchaîné les matchs pendant la première partie de saison, quand les résultats de l'OL étaient aussi médiocres que ses prestations. C'est ensuite sans lui que les Gones ont signé leur match référence, un soir de victoire contre le PSG fin février (2-1).
Et en plus, Fekir revient...
En quête de la bonne formule depuis sa prise de fonctions d'entraîneur principal durant la trêve hivernale, Bruno Genesio a fini par la dénicher en alignant une attaque issue à 100% du centre de formation, avec Maxwell Cornet et Rachid Ghezzal pour entourer Alexandre Lacazette. Au vu de la réussite actuelle du trio (quatre buts sur les deux derniers mois pour le premier ; trois buts et quatre passes décisives pour le second ; sept buts pour le dernier), le coach de l'OL n'a aucune raison de revoir ses plans. Avec le retour à la compétition de Nabil Fekir, qui a joué un bout de match à Montpellier, Valbuena risque de reculer encore dans la hiérarchie des joueurs offensifs et pourrait rester dans l'ombre dans le sprint final. Le Girondin de naissance ne s'attendait certainement pas à vivre une telle situation au moment de parapher en juillet dernier un contrat de trois saisons avec le septuple champion de France.
Jusque-là, Valbuena avait survécu à tout
Il ne s'imaginait pas dans la peau d'un joker de luxe à l'heure où son équipe jouerait sa place en Ligue des Champions pour la saison à venir. Il ne s'imaginait pas afficher des statistiques aussi faméliques (deux buts et six passes décisives toutes compétitions confondues avec l'OL). Il ne s'imaginait surtout pas qu'il perdrait sa place en équipe de France à l'approche de l'Euro 2016. Jusque-là, Valbuena avait survécu à tout, des doutes sur sa capacité à s'imposer au niveau international aux moqueries en tous genres. Même son départ vers la Russie, qui avait tout du risque inconsidéré à près de trente ans, ne l'avait pas effacé des petits papiers de Deschamps. Cet ensemble explique en grande partie pourquoi il est si affecté par ce qu'il lui arrive, pourquoi il n'a pu retenir son mécontentement vendredi. Sauf que ce n'est pas de la faute de son président, encore moins de son entraîneur, s'il se trouve aujourd'hui dans l'impasse.
Aulas l'a toujours soutenu
SI Valbuena n'a pas toujours pu compter sur un soutien indéfectible de ses partenaires, son salaire et son attitude étant au centre des crispations du début de saison, JMA n'a jamais lâché publiquement son joueur. Il était pourtant dans une position délicate dans l'affaire de la sex-tape, puisque Karim Benzema est un enfant de l'OL. Bien conscient de l'impact négatif des remous provoqués, Aulas s'était notamment proposé de faire le médiateur entre les deux hommes avec le secret espoir que cela puisse remettre Valbuena sur la bonne voie. « Je le vois vivre tous les jours dans un contexte difficile et je trouve qu'on en fait trop », avait regretté le boss des Gones après le début de l'affaire qui secoue le football français depuis des mois. Valbuena doit désormais faire face en solitaire et subir les conséquences d'une saison galère autant que les assumer. Il parait que tout va très vite dans le football et son cas en est une nouvelle preuve. Mais il ne tourne pas suffisamment rapidement pour qu'il revoie la vie en rose, et surtout en bleu, d'ici au mois de juin.
 
184 commentaires - Valbuena a vraiment tout perdu
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]