Pas de supporters lyonnais à Marseille

Pas de supporters lyonnais à Marseille ©Panoramic, Media365

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 05 décembre 2023 à 15h14

Les supporters lyonnais sont interdits du déplacement à Marseille, où l'OM et l'OL sont opposés mercredi en match en retard de la 10e journée.


Si le match de la 10e journée de Ligue 1 entre l'OM et l'OL, initialement prévu le 29 octobre dernier mais reporté après le caillassage du bus lyonnais, et qui a failli coûter un œil à Fabio Grosso, le désormais ex-entraîneur des Gones, aura bien lieu mercredi soir, ce sera sans les supporters rhodaniens. Dans un arrêté pris par le ministre de l'intérieur, Gérald Darmanin, et publié au journal officiel, cette interdiction de déplacement est justifiée par un "risque réel et sérieux d'affrontements entre les supporters des deux clubs". Il est également rappelé que des "saluts nazis ainsi que des propos racistes et homophobes avaient été observés chez les supporteurs lyonnais, eux-mêmes insultés en tribune par leurs homologues marseillais".

Le "comportement violent de certains individus"

Le déplacement "individuel ou collectif, par tout moyen, de toute personne se prévalant de la qualité de supporter du club de l'Olympique Lyonnais ou se comportant comme tel, est interdit entre les communes du département du Rhône et la commune de Marseille." Darmanin précise aussi que les "déplacements de supporters lyonnais sont très fréquemment sources de troubles à l'ordre public du fait du comportement violent de certains individus", tout en rappelant les précédents incidents, comme la bagarre entre supporters rémois et lyonnais le 1er octobre dernier.

La préfecture des Bouches-du-Rhône avait déjà interdit leur venue

Le mois dernier, c'est la préfecture des Bouches-du-Rhône qui avait déjà interdit la venue des supporters de l'OL à Marseille, assurant que "les autocars des supporters lyonnais n'ont pas respecté l'horaire du rendez-vous fixé en dehors de Marseille pour assurer l'escorte" et que "certains de ces supporters cagoulés et armés de matraques télescopiques sont descendus des autocars pour affronter les supporters marseillais qui les ont attaqués." Il n'y aura donc que des supporters marseillais mercredi soir au Vélodrome. Et ces interdictions de déplacement pourraient se généraliser pour les matchs dits « à risque », comme l'a expliqué Amélie Oudéa-Castéra, la ministre des Sports, suite au décès d'un supporter nantais ce week-end avant le match des Canaris contre l'OGC Nice.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.