OL : Sans Denayer et Koné, quelle défense va mettre Sylvinho en place ?

OL : Sans Denayer et Koné, quelle défense va mettre Sylvinho en place ?©Media365

David HERNANDEZ, publié le dimanche 06 octobre 2019 à 07h30

Youssouf Koné suspendu, Jason Denayer blessé, quelle défense va aligner Sylvinho pour le derby face à Saint-Etienne ? L'entraîneur brésilien a évoqué un passage à quatre contre Saint-Etienne, mais est-ce vraiment une nécessité ?

En arrivant sur le banc de l'Olympique Lyonnais, Sylvinho a rapidement mis en avant sa volonté d'inculquer une assise défensive à ses nouveaux joueurs. Après 8 journées de Ligue 1 et deux de Ligue des Champions, les Lyonnais tournent à moins d'un but encaissé par match (9) mais cette forteresse voulue par le Brésilien est loin d'être encore significative. Contre le RB Leipzig, l'OL a signé son premier clean-sheet depuis la large victoire contre Angers (6-0). On était alors à la mi-août et le club rhodanien impressionnait après deux journées de championnat. Depuis, de l'eau a coulé sous les ponts et les certitudes de Sylvinho ont laissé place à des réajustements. Comme laisser par moment de côté son 4-3-3 fétiche pour passer à une défense à 5. La formule aurait fonctionné contre le PSG sans un but de Neymar en fin de match, et a porté ses fruits en Allemagne mercredi. Seulement, le nouveau forfait de Jason Denayer et la suspension de Youssouf Koné pourraient encore une fois tout remettre en cause ?

Plus d'assise à 5 qu'à 4 pour Sylvinho

Vendredi, en conférence de presse, Sylvinho a laissé sous-entendre que ces deux absences pourraient le pousser à revenir à une défense à 4 dans le derby de ce dimanche (21h00). Ce serait d'ailleurs la solution de facilité avec le passage de Marçal sur le flanc gauche. Mais ne serait-ce pas une façon de tromper l'ennemi vert ? Ce ne serait pas le coup d'essai de l'ancien latéral du FC Barcelone. A la veille du match contre Leipzig, il avait clairement annoncé que jouer à 5 n'était pas dans ses plans avec la blessure de son capitaine. Résultat ? C'est bien Dubois, Marcelo, Andersen, Marçal et Koné qui ont muselé tant bien que mal Timo Werner et ses partenaires.

Sans le Malien, la possibilité de voir Dubois passer à gauche et Kenny Tete à droite, quand Rafael prendrait place sur le banc, est loin d'être incongrue, surtout que Marçal ne semble plus vraiment avoir la caisse pour jouer le piston. Depuis le début de la mauvaise passe lyonnaise, le système lors des gros matchs (PSG, Leipzig) s'est articulé autour de cinq défenseurs. Et malgré les dires du Brésilien, sur le banc, les munitions étaient loin d'être légion (Tete contre Paris, Tete et Rafael contre le RB Leipzig). Surtout, les phases de relance ont donné l'impression d'être plus fluides qu'avec un système à 4 comme à Brest où les passes étaient avant tout latérales.

Sans Cornet, l'alternative d'un piston offensif à oublier ?

Le jeu de poker menteur de l'entraîneur lyonnais va peut-être réussir à mettre le doute dans l'esprit de Claude Puel et des Verts, mais cette défense à 5 a offert l'assise défensive que Sylvinho recherchait tant. Et s'il souhaite « jouer au football », comme il l'a déclaré à 48h du derby, le natif de Sao Paulo peut toujours innover et s'inspirer de ce qu'avait fait son prédécesseur sur le banc de l'OL. La saison dernière, Bruno Genesio n'avait pas hésité à titulariser Maxwel Cornet ou Martin Terrier, auteur d'un bon match à Leipzig, dans un rôle hybride de piston gauche. C'était certes dans des matchs moins importants comme à Amiens en Coupe de la Ligue. L'idée aurait pu être à creuser avec la capacité de l'Ivoirien à répéter les efforts mais Sylvinho a choisi de se passer de ses services pour le déplacement dans le Forez. On le voit désormais mal aligner Terrier, à la mentalité moins « défensive » que son coéquipier. L'historique pas si lointain de l'OL montre que les absences n'ont pas vraiment eu d'effets dans les choix du coach lyonnais, malgré ce qu'il veut faire croire. De toute façon, ce dimanche, dans un Chaudron en ébullition, c'est à quatorze que se gagnera le derby.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.