Mina en route pour Everton ? Aulas croit qu'il est " toujours intéressé par l'OL "

Mina en route pour Everton ? Aulas croit qu'il est " toujours intéressé par l'OL "©Media365

Rédaction , publié le lundi 06 août 2018 à 18h15

Alors que la presse espagnole le disait tout proche de filer à Everton, Yerry Mina privilégierait toujours l'Olympique Lyonnais. Jean-Michel Aulas l'a d'ailleurs confirmé sur les réseaux sociaux.

Entre Ruben Dias et Yerry Mina, l'Olympique Lyonnais n'a toujours pas fait son choix. Les Gones peinent à avancer sur l'un ou l'autre de ces dossiers et se retrouvent désormais confrontés à une rude concurrence. Dimanche soir, le quotidien sportif catalan annonçait d'ailleurs que le FC Barcelone et Everton avaient trouvé un accord pour le transfert définitif du défenseur colombien, pour un montant avoisinant les 32 millions d'euros. Information que Jean-Michel Aulas, président de l'OL, s'est empressé de démentir sur les réseaux sociaux.

Aulas : « Nous souhaitons tous que Yerry Mina soit lyonnais »

« Je ne pense pas que cette information soit exacte, a écrit le dirigeant lyonnais. Yerry est toujours très intéressé par l'OL. Nous souhaitons tous qu'il soit lyonnais aussi pour jouer la Ligue des Champions au Groupama Stadium ». Le club rhodanien aurait effectivement les faveurs du joueur de 23 ans, qui privilégie la Coupe d'Europe. Mais il disposerait, selon le journal espagnol, d'un juteux contrat de cinq ans offert par les Toffees. Reste à savoir si la direction lyonnaise pourra s'aligner sur le montant proposé au FC Barcelone. Où s'il devra définitivement se tourner vers Ruben Dias.



Même conjoncture pour Ruben Dias ?

Problème, la situation du défenseur portugais est similaire à celle de Yerry Mina. Le défenseur de 21 ans aurait exprimé sa volonté de filer en Ligue 1, comme l'a révélé A Bola ce lundi. Mais le Benfica Lisbonne déclinerait la moindre négociation et réclamerait les 45 millions d'euros de sa clause libératoire pour le céder définitivement. L'OL n'a donc pas d'autres choix que de jouer la montre attendre une éventuelle rupture entre les joueurs et leurs clubs, au risque de s'exposer à une concurrence de plus en plus féroce.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.