Lyon : Pourquoi Aouar n'a pas rejoint Arsenal...

Lyon : Pourquoi Aouar n'a pas rejoint Arsenal...©Media365
A lire aussi

Clément Pédron, publié le mardi 13 octobre 2020 à 16h42

Érigé en priorité numéro 1 par les Gunners lors du mercato, le Lyonnais Houssem Aouar n'a finalement pas rejoint les rangs d'Arsenal. Étrange au vu de l'intérêt et de la somme souhaitée pour l'international français.

Le Lyonnais Houssem Aouar (22 ans) aurait pu (dû ?) rejoindre l'Angleterre et Arsenal il y a deux semaines. Le milieu de terrain de l'Olympique Lyonnais, lorgné depuis plusieurs mois par les plus grosses écuries, faisait rêver le club rouge et blanc, à commencer par son entraîneur Mikel Arteta. L'ancien adjoint de Pep Guardiola souhaitait attirer le Français pour magnifier son milieu avec Ceballos et Xhaka notamment. Au sein d'un effectif à forte résonance francophone, l'international français était placé dans les meilleures dispositions pour pouvoir poursuivre sa progression dans un club plus huppé.

Après l'arrêt de la saison de Ligue 1, Houssem Aouar et Jean-Michel Aulas s'étaient mis d'accord : le joueur possède un bon de sortie en cas d'offres intéressantes. Arsenal est donc rentré dans la danse pour attirer la jeune pépite lyonnaise. Alors que tout semblait coordonner entre les deux équipes, la suite des évènements est en réalité devenue illisible. Dans son édition du jour, France Football dévoile les coulisses de ce transfert avorté.

Edu assure qu'il va sonder les propriétaires, mais ne l'a jamais fait

Ce qui est sûr, c'est que Mikel Arteta s'est entretenu avec Houssem Aouar à propos de sa venue et lui a fait part de son projet de jeu. Selon FF, l'intéressé est apparu séduit par les propos de l'ancien Gunner. Dans la foulée, Edu, le directeur sportif du club londonien, a pris le relais pour maintenir le lien et prendre les devants d'un point de vue comptable. Mais Arsenal n'a en fait formulé qu'une seule offre, à hauteur de 34 millions d'euros et 3 millions de bonus à l'Olympique Lyonnais, tout en demandant une facilité de paiement sur cinq ans. Le président de Lyon était presque hilare devant cette proposition en lançant cette phrase au journal Le Progrès : " Si Pépé a coûté ce prix-là (80 M€ en provenance de Lille), Houssem, qui est international, vaut plus de 30 millions." D'autant plus que les Gones attendent au moins 40 à 45 millions d'euros pour un joueur formé au club. Ce qui, aux yeux du talent et du potentiel du joueur, n'a rien de malhonnête.

Le club rhodanien attend donc logiquement une offre supérieure, mais cette dernière n'arrivera jamais. Du côté de Londres, Edu avait déclaré qu'il allait sonder ses propriétaires afin de réévaluer le montant du chèque. En réalité, il avouera à l'entourage du joueur qu'il n'avait toujours pas contacté Kroenke Sports & Entertainment pour des raisons de décalage horaire. Le clan Aouar aurait alors été refroidi par cette explication et s'est posé des questions quant aux réelles intentions des Gunners. Une autre rumeur, évoquée par le journaliste Romain Molina, faisait état d'une demande d'une commission exorbitante par le frère du joueur pour ses services, ce qui n'aurait pas facilité le transfert. Seule certitude, après avoir refusé de rehausser son offre à plus de 34 millions d'euros pour Aouar, à quelques heures de la clôture du mercato, Arsenal faisait sauter la clause libératoire du milieu de terrain de l'Atlético Madrid, Thomas Partey, pour 50 millions d'euros...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.