Lyon : Les raisons du choix d'engager Rudi Garcia expliquées par Jean-Michel Aulas et Juninho

Lyon : Les raisons du choix d'engager Rudi Garcia expliquées par Jean-Michel Aulas et Juninho©Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le mardi 15 octobre 2019 à 12h51

En conférence de presse aux côtés de Rudi Garcia, Jean-Michel Aulas et Juninho ont justifié leur choix de remplacer Sylvinho par l'ancien entraîneur de l'OM.

Les présentations sont faites. Nommé nouveau coach de l'Olympique Lyonnais lundi, Rudi Garcia a répondu aux question de la presse mardi, en fin de matinée, aux côtés de Jean-Michel Aulas et Juninho. Arrivé dans un climat de défiance d'une partie du public lyonnais, l'ancien entraîneur de l'Olympique de Marseille a fait part, dans les grandes lignes, de ses objectifs. Mais le président et le directeur sportif de l'OL ont aussi été mitraillés de questions concernant un choix qui fait encore beaucoup parler, bien qu'il ait été fait « à l'unanimité » selon JMA.

Juninho veut retrouver du jeu et un leader d'hommes

Le Brésilien l'a dit et redit : les neuf petits points pris par l'OL depuis le début de saison ont forcément pesé dans la balance, mais c'est surtout l'absence de créativité des Gones qui a fait office d'alarme. En choisissant un Garcia qui a insisté sur sa volonté d'imposer le jeu à ses adversaires, Juninho a donc avant tout pris en compte cet argument : « On a perdu les bases laissées par Bruno (Genesio), on avait une équipe qui jouait vers l'avant, qui avait une base technique, qui avait la possession, qui était créative. On était surtout inquiets par rapport à la production du jeu », a-t-il affirmé d'emblée.

Mais l'ancien numéro 8 du club rhodanien a également insisté sur la nécessité de retrouver plus de fermeté dans la gestion du groupe : « J'ai fait l'analyse par rapport au vestiaire. On manque encore de discipline. Les remplaçants ne font jamais la différence. J'aime bien le caractère de Rudi, en plus de sa connaissance et de ses résultats. Il a la culture de la victoire. L'esprit de combattant a été un élément important de la décision a-t-il énuméré. Il va falloir régler aussi les fuites qu'on a au vestiaire, ça me gêne beaucoup ». Motivation, rigueur, loyauté : l'ancien de la Roma n'a donc pas été choisi que pour inculquer la science du beau jeu aux siens.

Aulas rassuré par l'expérience de Garcia 

Si Garcia a rappelé son attache pour le contenu des rencontres, l'OL n'a plus gagné de titre depuis trop longtemps et se doit de rapidement retrouver les sommets. Avec un entraîneur qui dispose du CV de l'ancien du Mans, Aulas s'est ainsi offert quelques garanties : « Il a une expérience concrète, plus de 700 matchs dirigés, 80 matchs de Coupes d'Europe, a rappelé le président lyonnais, rassuré par les avis des anciens dirigeants de son nouveau coach. On a regardé l'OM, le fait qu'il ait été finaliste de l'Europa League ici, et qu'il ait globalement une expérience en Coupes d'Europe, ça a retenu notre attention ».

Le patron des Gones a également évoqué les conditions dans lesquelles Garcia souhaitait arriver, bien différentes de celles d'un Laurent Blanc qui voulait d'un staff élargi : « Certains proposaient de venir avec plusieurs adjoints, Jocelyn Gourvennec sans. On a choisi un intermédiaire. Donc ce n'est pas une question de moyens économiques, on a essayé de tenir compte du projet ». Un projet qui est « d'enrichir la vitrine », toujours selon JMA. Pour être accepté par le public lyonnais, Garcia n'aura de toute façon pas le choix. Il lui faudra gagner, et vite.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.